AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-24%
Le deal à ne pas rater :
Nouveaux écouteurs sans-fil Huawei FreeBuds 3 (via ODR 30€)
94.99 € 124.99 €
Voir le deal

 

 Let's make this happen | Elle

Aller en bas 
AuteurMessage
Saskia Venestroïka

Saskia Venestroïka

Féminin Age : 28
Messages : 68
Date d'inscription : 08/10/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeMer 19 Déc - 14:09

Il était très tard, ou bien trop tôt, c'était selon. Dans l'East End, c'était une fin de nuit comme une autre. Les clochards finissaient de dessoûler dans les caniveaux, dormant parfois à poings fermés dans ce qui s'avérait être, au choix, leur propre urine, leur propre sang, ou leur propre vomi. Quelques jeunes traînaient encore, ça et là, mais nombreux étaient ceux qui fumaient le dernier joint de leur nuit agitée, ou qui s'échangeaient les dernières gouttes d'alcool avant de s'enfoncer dans un maigre sommeil.

Au beau milieu du trottoir, Saskia achevait d'allumer avec son briquet ce qui ressemblait à un bel exemple de produit local, recrachant une taffe si blanche qu'on eut cru de la neige gazeuse. Fermant les yeux un instant, la démone profita de cette agréable sensation de relâchement qui envahissait un à un tous ses muscles, et rouvrit les paupières pour reprendre tranquillement sa marche là où elle l'avait laissée.

Ses yeux, un brin vitreux, détaillaient sans peine aucune le moindre mouvement, le moindre bruit, la moindre odeur. Elle le savait, les drogues avaient leurs petits effets supplémentaires que seul un éveillé pouvait exploiter et approfondir. Avec le temps, si les addictions se renforçaient avec danger, elles avaient le mérite de ne pas pouvoir vous tuer. Simplement de vous asservir un peu plus chaque jour.

Son portable était éteint, et la moscovite, pour ainsi dire, bénit le ciel de ne pas avoir encore fait réapparaître le diable Igniatev hors de sa boîte à malice. Songeuse, elle imaginait ce à quoi il pouvait être occupé ; en train de défourailler la première pisseuse venue, ou bien peut-être ivre mort sur son canapé, à la haïr et à approfondir son lexique d'insultes ; à se triturer les méninges sur la façon de la détecter, de la piéger comme un rat.

Elle s'en tapait pas mal. Il était cinq heures du matin, bientôt le petit peuple londonien, sage et bien élevé, irait travailler en costumes ou en escarpins, et tout ce beau monde reprendrait la lancinante et routinière danse de leur quotidien morose mais confortable. On se fait à tout, même à la merde.

Un bruit attira son attention. Mais c'était juste une gamine penchée sur une poubelle, le ventre plié en deux ; une gosse de quinze ans fringuée comme la dernière des prostituées ; Saskia devina sans peine qu'elle revenait d'une soirée et qu'elle y avait sûrement cent fois plus perdu qu'elle ne le pensait naïvement. S'approchant d'elle, la brunette souffla, vaguement intéressée.

« Hé. Ca va ? »

Entre deux remontées de bile, la fillette balbutia un bref "Ouais". Fronçant les sourcils alors que la seconde d'après, la pauvrette éclata en bruyants sanglots, Saskia ravala un soupir irrité. Elle n'avait pas spécialement la volonté de jouer les baby-sitters, surtout pas avec une petite perdue qui commençait déjà dans de piètres dispositions sa vie de femme ... Mais, fut-ce l'heure tardive, la lassitude ou son joint qui lui montait trop au cerveau, la moscovite la souleva sans peine pour la remettre sur pieds et lui balança sa propre veste sur le dos, marmonnant du bout des lèvres.

« Allez. T'habites où ? »

Un étrange dialogue s'en suivit où, entrecoupé de reniflements et de toussotements, la petite humaine baragouina qu'elle habitait pas bien loin, et que c'était bien gentil, mais qu'elle n'avait strictement rien sur elle qui intéresserait Saskia. Lui répondant par un simple rire, l'étrange et néanmoins éphémère duo évolua de concert dans la rue, débouchant sur une autre avenue.

Alors que la brunette songeait à quel point elle détestait ramasser les ordures sur le bas-côté en recrachant une nouvelle goulée de fumée, ses yeux se plissèrent alors qu'au tournant, il lui sembla tomber face à ce qui, une dizaine de mètres plus loin, avait tout l'air d'une personne bien familière.

« Merde alors, j'ai des visions du passé », souffla t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeMer 19 Déc - 15:58

    Tonight is the night, disait le brave Dexter avant de laisser parler ses pulsions meurtrières. Elle avait le même leitmotiv en tête, cette nuit là, car après plusieurs semaines de traques incessantes, elle avait enfin mis la main sur le début d'une piste. Elle avait filé plusieurs policiers qui avaient été lié de près ou de loin à l'assaut sur son appartement jusqu'à finalement en trouver un pour être lié à un ange. Ce n'était guère étonnant, c'était même cruellement banal. Anges et démons se disputaient depuis toujours les différents organes de pouvoir et les forces de l'ordre en faisait parti. À Jérusalem, l'avantage avait clairement été aux anges et cela avait causé pas mal de problèmes. À Londres, en 2012, les choses étaient différentes, beaucoup plus nuancées. Tout le monde semblait avoir ses contacts, sans véritable cohésion, et on était loin d'une main mise létale pour l'ennemi.
    Toujours était-il qu'à force de patience, elle avait réussi à mettre la main sur l'ange et, de fils en aiguilles, elle avait pu localiser une sorte de « lieu de rendez-vous » qui, justement, allait servir cette nuit là. Tonight is the night. Et Elle de se préparer en conséquences. Cela faisait bien longtemps qu'elle ne s'était pas préparée à la guerre, mais elle avait su garder à jour sa tenue de combat. Elle avait les cheveux tirés en arrière et fermement attachés et, sous sa tenue de sport se cachait plusieurs protections de kelvar. Tous les immortels ne partageaient pas son manque d'enthousiasme pour les armes à feu et elle ne désirait pas se faire avoir bêtement. Pour le reste, sa tenue paraissait relativement traditionnelle, on aurait presque pu croire qu'elle allait faire un peu de sport... Si on oubliait, bien entendu, les deux lames qu'elle tenait négligemment. Ce n'était guère discret, mais elle avait choisi une ruelle peu passante et ne comptait pas s'éterniser ici, de toute façon. Ils devaient s'être rejoints, désormais. Si elle voulait avoir une chance de les surprendre et d'en garder au moins un vivant, elle devait faire vite.
    Mais c'était sans compter, bien entendu, sur l'ironie du sort qui décida de jeter sur sa route une épave et son ange gardien. Ou plutôt, comme elle le remarqua un instant plutôt, son démon gardien. Si elle avait eu à faire à deux humains, Elle n'aurait pas hésité et les aurait assommé, juste au cas où. Tous les fidèles des anges n'étaient pas forcément liés, elle ne pouvait se permettre aucun risque. Avec lenteur et à contrecœur, Elle rengaina, heureuse de ne pas s'être encore débarrassée des fourreaux, et s'approcha lentement. « Besoin d'aide ? » demanda-t-elle quand elle eut parcouru la moitié de la distance qui la séparait des deux arrivantes. Elle ne reconnut évidemment pas l'immortelle et ne se soucia pas vraiment de l'humaine ; elle ne se souviendrait probablement pas de la scène le lendemain et aurait potentiellement de plus graves problèmes à gérer. « Le coin n'est pas sûr. Ça grouille d'ailes blanches. »
    Ces deux derniers mots ne laissèrent pas indifférents l'adolescente enivrée, qui tenta de rester dans son rôle.

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Saskia Venestroïka

Saskia Venestroïka

Féminin Age : 28
Messages : 68
Date d'inscription : 08/10/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeJeu 20 Déc - 13:38

Perplexe, Saskia l’était franchement. La jeune femme qui se trouvait face à elle n’était en effet autre qu’Eva, une jeune fille avec qui elle s’était liée d’amitié lors de ses années de vie humaine en Russie. Rapidement amies, Eva avait été emportée, au même titre que de nombreuses victimes, par les affres de la guerre … Du moins jusqu’à cette nuit, où elle semblait bel et bien en vie. Et démone.

Quelque chose clochait, pourtant, n’était-ce que dans la réaction de la jeune femme qu’elle avait sous ses yeux. S’il s’était agi de son homologue russe, cette dernière l’aurait reconnue. Ou aurait au moins été surprise, gênée, dérangée. Là, ce n’était guère le cas. Tout au plus leur adjoint-elle un conseil de prudence : les anges rôdaient et aimaient saigner les leurs dans ce genre de coupes-gorges. La brunette, peu inquiète à l’idée que le déchet humain qu’elle protégeait temporairement se souvienne d’un tel détail et le prenne au sérieux, laissa s’exprimer sa consoeur inconnue sans aucune méfiance. Ce fut tout juste si elle daigna remarquer la présence des deux lames à chacune des mains de l’autre démone.

« Elle est complètement ivre, je la ramène juste au coin de la rue, derrière. Merde, Eva, qu’est-ce que tu fous là … »

Ses sourcils se froncèrent. La blondinette n’avait pas vraiment l’air de calculer de quoi Saskia parlait, et pour être honnête, Saskia elle-même avait l’impression d’avoir plongé dans un delirium profond. Ce qu’elle fumait devait être plus corsé qu’elle ne le soupçonnait. Soupirant en secouant la tête, la moscovite oublia toute spéculation de sa part et tira une latte supplémentaire.

« … Bon, laisse tomber, ca doit être ce truc. A croire qu’ils la coupent aux champis. Je vais aller déposer le colis à destination, bonne soirée. »

Elle haussa les épaules, entraînant la gamine dans son sillage, qui hoquetait toujours autant. Visiblement, elle s’était trompée. Cette nana était, malgré certaines ressemblances troublantes, une simple démone comme une autre, qu’elle avait du confondre avec Eva. Eva devait être morte à l’heure qu’il était, six pieds sous terre et c’était bien dommage pour elle. Mais en même temps, l’aura ne trompait pas, et si sa défunte consoeur en eut été une, Saskia savait pertinemment qu’elle l’aurait recroisée bien avant.
Forcément.
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeJeu 20 Déc - 14:08

    « Eva ? » répéta-t-elle, surprise, haussant un sourcil perplexe. La situation aurait pu être cocasse si Moira n'avait pas été sur le pied de guerre, prête à se lancer à l'assaut d'une bande d'anges dont elle ignorait le nombre précis, sinon qu'il était « gérable ». Elle n'avait dès lors ni le temps ni réellement l'envie de s'intéresser aux délires de sa semblable, surtout quand cette dernière semblait elle-même douter et de ses affirmations et de son état général. Pourtant, elle comprit avec un temps de retard ce qu'elle venait de dire et la retint par le bras. « Au coin de la rue, derrière, c'est justement là que je vais. » C'était, schématiquement, sa destination. Moira lança un long regard à l'humaine avant d'ajouter. « C'est une mauvaise idée de l'amener là-bas. Tu lui attirerais des problèmes. »
    Et elle planta son regard dans celui de la russe, histoire de bien la convaincre de sa bonne foi. Ce qui lui permet, au passage, d'être elle aussi saisie d'une vague impression de déjà vu... La relâchant lentement, elle porta son regard sur l'humaine qui les accompagnit toujours, mais le cœur n'y était pas. Merde, pourquoi elle l'avait appelée Eva ?
    C'était le désavantage de changer de nom tous les cinq ou six ans en moyenne. Moira ne pouvait plus les compter et s'en souvenir était tout simplement impossible. S'était-elle fait passer pour une Eva, une fois ? Assurément, c'était un prénom qu'elle aimait bien et elle le ressortait de temps en temps... Et c'était là un autre problème. Si vraiment elle était l'Eva qu'elle avait connu... Laquelle était-ce ? Dire que le moment était mal choisi pour ce genre de questions était un doux euphémisme. Baissant d'un ton, elle décida d'en revenir au cœur du problème. « Elle allait t'amener droit dans leur gueule. » Et puis, ne pouvant complètement oublié cette histoire, elle rajouta : « Ton Eva, tu l'as connue quand et où ? »
    La curiosité était vraiment un vilain défaut...

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Saskia Venestroïka

Saskia Venestroïka

Féminin Age : 28
Messages : 68
Date d'inscription : 08/10/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeMer 26 Déc - 9:19

Un bras la retint, accompagné de quelques indications persistantes, quoiqu’un peu pesantes. Bon sang, les gens aimaient donc tant que ça la compagnie des autres à quatre heures du matin ?

Elle se retourna, échangeant ce long regard mélangé de perplexité et d’une pointe de mépris avec sa consoeur, avant de dégager paisiblement son avant-bras pour calmer le jeu d’un petit mouvement sec.

« Hého. Ce n’est pas parce qu’on est du même côté que j’ai signé un contrat avec une clause annulant toute possibilité de vie privée, si ? »

Elle rétorqua cette petite pique avec une froideur soudaine qui ne la rendait que plus pimentée, la drogue ayant ses côtés apaisants comme agaçants pour l’interlocuteur qui fait face à Saskia. La brunette avait en effet de quoi se sentir brutalement questionnée, comme si la blondinette se rendait compte un peu trop tard que tout ceci avait un intérêt pour elle. Mais si ca n’était pas Eva, ca ne la regardait aucunement. La russe avait une sainte horreur des tentatives d’amitié intra-raciales, ce n’était pas ce soir, même défoncée, qu’elle allait changer d’avis.

Cependant, l’inconnue lui avait momentanément sauvé la peau, et avait par la même occasion réveillé une certaine pointe de colère. La gamine saoule suspendue à son bras comme un pantin n’était donc qu’un vulgaire leurre déguisé en putain. Allons bon. Ces angelots n’avaient vraiment rien fait pour mériter leurs auréoles. Sans prévenir, la brunette serra soudainement la gamine dans ses bras – cette dernière couina d’ailleurs bien piètrement -, ces derniers formant un étau parfait tandis que sa main se glissait dans le cou de la jeune fille, exerçant une pression rapide et forte à un point précis tout en l’empêchant de se débattre avec une fermeté saisissante. Le corps de l’appât se détendit alors lentement contre elle, s’affalant jusqu’à un certain point – Saskia la retenait pour n’attirer aucun soupçon extérieur qu’elles n’auraient pas détecté -.

Un vrai bébé, elle dormait comme un vrai bébé.

« Merveilleux. Vraiment merveilleux. » grogna t-elle amèrement. Saskia n’aimait pas trop être prise pour une pigeonne, surtout lors du peu d’occasions où elle agissait réellement en tant que démone. Le joint coincé entre ses dents serrées, le regard ambré de la brunette se plissa un vague instant, fouillant dans les réminiscences de son passé pour retracer ce qu’elle avait conservé au sujet d’Eva. Une chic fille, sûrement très chic, oui, du moins si la guerre russe ou la smouta ne l’avaient pas tuée sur le champ.

« Je l’ai connue en Russie, et c’était il y a suffisamment longtemps pour que ma mémoire ait des doutes. Maintenant on va arrêter de jouer à action-vérité et on va aller s’occuper du petit malin qui a orchestré tout ça. »

Elle n’avait aucune idée de la façon d’agir et s’en foutait pas mal : foncer dans le tas un bon coup était sa méthode favorite.
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeMer 26 Déc - 16:01

    Sa compagne de fortune ne semblait pas être du genre douce et aimante ; Moira la regarda serrer sa victime dans ses bras sans hausser un sourcil mais sans oublier de remarquer le geste expert dont elle fit preuve. Il ne fallait pas croire, tous les démons ne savaient pas comment neutraliser leurs victimes d'une pression. Qui qu'elle fut, l'immortelle qui lui faisait face savait se défendre et c'était bon à savoir. Néanmoins, elle était un peu trop du genre tête brûlée pour une démone qui était sur le point de prendre d'assaut un repaire d'anges dont elle ne savait pas grand chose. Si Elle n'était pas contre un peu d'aide, elle préférait éviter de se tirer une balle dans le pied. « On ? » releva-t-elle finalement sans rien laisser paraître de ses états d'âmes.
    Au delà de la petite bataille qui allait bientôt se jouer, Moira gardait en tête cette histoire d'Eva. La démone ne s'était pas si souvent aventurée en Russie, pas durablement du moins. Elle avait toujours pensé y être aller la première fois quand elle descendait vers Jérusalem mais elle n'avait aucun moyen de le vérifier. Pour le reste, ses escapades se comptaient sur les doigts d'une main. Cela ne l'empêchait pas d'avoir un mauvais pressentiment.
    « J'ai mes propres raisons d'être ici et elles n'ont probablement rien avoir avec les troubles en cours, lui apprit-elle pour se changer les idées. Je ne sais pas quel genre d'immortelle tu es, mais je te préviens : il y a un ange que je veux vivant, dans le tas. Tu peux faire ce que tu veux avec le reste. » Qui était Eva n'était pas son problème du moment, Moira pourrait se concentrer sur cette petite anecdote quand elle aurait mis la main sur l'angelot qui l'intéressait. Elle fouilla d'ailleurs dans sa poche et montra une photo mainte fois pliée, histoire de bien fixer les idées. « Maintenant, dis-moi tout, comment tu te bas ? »
    La russe pouvait se rassurer — si toutefois elle s'était inquiétée, mais ça ne semblait pas être le genre — Moira semblait avoir accepté sa présence pour la suite des opérations. Restait à voir si elles n'auraient pas à le regretter.

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Saskia Venestroïka

Saskia Venestroïka

Féminin Age : 28
Messages : 68
Date d'inscription : 08/10/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeMer 26 Déc - 18:10

« Et c’est lequel que tu veux mettre dans ta petite crèche personnelle ? »

Et pleine d’humour en plus de ça. Bon, assez plaisanté. Lançant au hasard son mégot qui s’éteignit au hasard d’une flaque dans un grésillement tout juste audible, la brunette maintint dans une admirable clé de bras l’adolescente, la traînant à ses côtés le plus naturellement du monde. Elle décida par la même occasion d’occulter toute référence à la fameuse Eva ; cela attendrait.

« Mes mains et mes pieds me suffisent. Et au pire des cas, j’ai un petit cadeau dans ma poche assez sympathique. Mais je ne voudrais pas ruiner l’effet de surprise. »

Dans un mouvement fluide et élégant, la brunette souleva dans la direction d’Elle le pan de sa veste qui dévoilait la jolie crosse du Beretta qu’elle portait dans un revers, et relâcha presque aussitôt le tissu avec un regard entendu.

« Vu ce que tu portes, je ne te retourne pas la question. Tu sais combien ils seront, par hasard ? »

Evoluant sur le pavé avec le silence et la furtivité souple de deux félins, l’étrange trio déboucha dans le bloc où le guet-appens les attendait avec une patience angélique. Il y avait un silence relativement similaire, pas d’explosion gargantuesque, pas de mise en scène théâtralement étudiée, pas de ricanements manichéens. Pour ainsi dire, c’était un quartier aussi désert et en décrépitude que tout le voisinage qui composait l’East End.

Jaugeant d’un regard perplexe les alentours, puis veillant brièvement à ce que l’humaine dorme toujours contre son épaule, Saskia daigna reporter son attention sur la blondinette.

« Bon … Hé, les tafioles en costard blanc cassé, on a votre petit ver de terre ! Vous venez le chercher ? »

Au moment précis où elle avait clamé dans la lourdeur nocturne ces quelques proses poétiques, sa main s’était logée pile dans la poche intérieure de sa veste, ses cinq sens aux aguets les plus complets. Si la ruse ne manqua pas de panache et d’indiscrétion, l’apparition divine ne tarda pas ; une fraction de seconde plus tard, ce fut deux silhouettes d’une blancheur saisissante qui fondaient vers elles. Dégainant l’arme pour tirer une rafale dans la direction de l’angelot le plus proche d’elle non sans épargner son camarade, la brunette n’avait pas relâché d’un micro-pouce sa prise sur l’humaine. Qui sait à quoi elle allait pouvoir servir, celle-là.
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeJeu 27 Déc - 10:50

    Un pistolet, forcément. Tous les immortels semblaient s'y mettre, c'était juste affolant. « Essaie juste de viser les méchants, » commenta Moira avec ironie. Le souvenir de la balle de sniper traversant sa tête était encore frais dans sa mémoire et elle ne tentait pas à renouveler l'expérience. Dans le doute, la démone resterait simplement en retrait le temps que sa compagne ne vidât son chargeur. Rien de bien méchant. Aussi ce fut elle qui emboîta le pas de ma moscovite et non l'inverse, dégainant ses armes sans un regard vers le pauvre pantin gémissant qu'était devenue le leurre des anges.
    « Pas vraiment. Trois, quatre, peut-être cinq. » Elle haussa les épaules. « Je te préviens, je ne suis pas venue pour faire un massacre. J'arrive, je tombe sur mon ange, je l'assomme et je m'en vais. Libre à toi de rester ou de me suivre. »
    Ces dernières paroles ne durent pas être au goût de la russe, qui, si elle ne dit rien sur l'instant, sembla prendre un malin plaisir à marquer sa désapprobation en hurlant une invitation. Alors, certes, il était impossible de tendre une embuscade à un groupe d'immortels quand on était soit-même immortels — la faute à une aura bien trop souvent facilement perceptible. Mais, tout de même !
    Sans surprise, deux angelots leur tombèrent dessus et ils furent dûment accueillis par une salve de balles. Cela permit à Elle de se rendre compte de deux choses : oui, la démone savait se servir de son arme et oui, elle allait sans doute se révéler utile. Esquissant un rictus amusé, la scandinave raffermit sa prise sur ses lames et attendit le bon moment. Touchés de plein fouet, les anges grognèrent avant de se ruer sur leur agresseur, qui était sans l'ombre d'un doute gênée par son fardeau. Ce fut cet instant que choisit Moira pour entrer en scène. Une seconde, elle était loin et celle d'après, sa lame s'enfonçait dans le ventre d'une des ailes blanches qui leva un regard surpris sur elle.
    Ensuite, ce fut le chaos.

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Saskia Venestroïka

Saskia Venestroïka

Féminin Age : 28
Messages : 68
Date d'inscription : 08/10/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeSam 29 Déc - 11:05

Comment ça, juste assomer l’ange qu’elle cherchait et s’en aller ? Elle est comique celle-là. Si elle croit qu’après avoir appelé ses petits camarades de jeux, ces derniers vont les laisser s’en aller une fois qu’elles auront juste tapoté le crâne d’un chérubin, la blondinette rêvassait un peu trop.

Alors que la minute d’après, une pluie de balles les touchait de part et d’autre, Elle dénicha le bon instant pour faire s’empaler sans sourciller le corps de l’ange le plus proche sur sa lame qu’elle avait dégainée. C’était un peu ancestral, mais l’idée était assez classieuse et belle dans sa réalisation, songea ironiquement Saskia.

Cette denière continua de vider son chargeur sur le deuxième, et n’attendit pas plus de dix secondes avant de faire un geste qui, certes, n’était pas vraiment très protecteur, mais après tout, qu’est-ce qu’elle pouvait s’en foutre d’une adolescente corrompue ! Lassée de devoir porter un poids mort, la jeune démone envoya sans prévenir le corps de la gamine droit sur l’ange, celui-ci l’encaissant alors qu’il venait de se poser au sol. Le projectile-surprise acheva de le déstabiliser et il chuta de manière assez comique.

Alors qu’il se dépêtrait tant bien que mal de la masse féminine qui l’encombrait, la démone avait foncé sur lui et le tenait en joue. Sans lui laisser le temps de réagir, d’attraper son pied pour la faire chuter ou d’user d’un de ses quelconques pouvoirs, la brunette lui offrit ses dernières balles dans l’aile gauche, ce qui le fit hurler à la mort, à l’unisson de son autre comparse.

»En fait ils n’étaient que deux … C’est un peu naze comme emb… »

Sans rien venir voir, une voiture stationnée près d’elle, sur le trottoir où ils se trouvaient, explosa dans une gerbe d’étincelles et de flammes. Si le quartier allait rapidement être réveillé, le corps de la démone fut violemment projeté quelques mètres plus loin, cette dernière haletant de douleur, face contre le pavé, les mains griffées et chaque muscle plus endolori que jamais. Le cri de rage qu’elle poussa laissait prédire de belles insultes natives en perspectives et ce fut le cas.

« Putain … Kooshi govno ee oomree ! »

Se redressant péniblement, la brunette se retourna, se saisissant de son Beretta qui gisait non loin, tout en se massant le crâne d’une main fébrile. Au travers du nuage de fumée et des odeurs âcres soulevées par le brasier brûlant, la russe cherchait son homologue. On n’y voyait vraiment rien, et le capharnaüm ambiant n’aidait pas à entendre quoi que ce soit qui ressemblait à sa voix.
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeMer 2 Jan - 22:26

    Ange ou pas ange, recevoir une lame dans le ventre n'était jamais agréable ou même revigorant, aussi son adversaire ne fut-il pas en mesure de vraiment se défendre contre son agresseur. Alors que Moira enfonçait encore un peu plus son arme, jusqu'à ce que la garde vînt buter contre la peau déchirée, le malheureux cria en diapason avec son compagnon d'infortune. La démone le décapita proprement grâce à sa deuxième lame et regarda, sans sourciller, la tête rouler un peu plus loin.
    La décapitation n'était en théorie pas mortelle, pour un éveillé ou un béni. Il « suffisait » de réunir les deux morceaux et de laisser faire le temps, les choses se remettaient naturellement à leur place. Rares étaient cependant ceux qui revenaient d'une pareille expérience et, pour cause, pendant tout ce temps, le corps était incroyablement vulnérable. Moira ne se priva pas et, lâcha un instant l'arme encore logée dans les entrailles de sa victime, elle alla cueillir son cœur. Elle n'était pas venue pour plaisanter, encore moins pour jouer. Elle était venue pour obtenir des réponses à ses questions et le désormais mort n'avait rien à lui donner qui justifiât sa survie. Pourtant, dès l'instant où elle sentit la vie quitter son corps, Moira sut qu'elle venait de faire une erreur.
    Le corniaud était lié. Elle n'y avait prêté aucune attention, trop occupée à mettre fin à ses jours, mais alors que le lien lui échoyait désormais, elle ne pouvait guère plus l'ignorer. L'angelot s'était liée, elle l'avait tué et elle en subissait désormais les conséquences. Le mortel ne semblait quant à lui pas comprendre ce qui lui arrivait, la scandinave le sentait à mi-chemin entre le dégoût — son protecteur immortel, dans ses derniers instants, n'avait pas dû se donner la peine de filtrer sa souffrance — et la panique. Il était complètement perdu et si Moira se garda bien de laisser paraître quoique ce soit, elle savait très bien ce qui lui restait à faire : le tuer. Elle n'allait pas laisser à un affilié angélique l'occasion d'user de ses trois vœux.
    Avec un grognement rageur — car, oui, elle était désormais plus qu'énervée — la démone porta son regard sur l'angle de la rue. « Son » ange ne s'était pas présenté, il devait donc être resté en arrière et il lui tarder de lui tomber dessus, désormais.
    Elle allait demander à sa congénère comment elle s'en sortait mais le souffle d'une explosion lui coupa sèchement la parole. Dans un réflexe salvateur, la démone laissa ses ailes se déployer — déchirant au passage ses vêtements, mais elle n'était pas à cela près — et se protégea comme elle pouvait de la déflagration. Heureusement pour elle, elle était plus éloignée que sa consœur du foyer de l'explosion, mais l'épreuve manqua la propulser contre le mur non loin et ses ailes sortirent de l'exercice incroyablement douloureuses. Elle les « congédia » dès qu'elle le put et, après avoir géré comme il fallait le nuage de poussière qui lui agressa la gorge (à savoir, en toussant comme n'importe quelle misérable mortelle), elle tâcha de faire le point. Les insultes de la moscovite titillèrent sa conscience mise à vif et elle lâcha un juron.
    « Saskia ?! » La démone ne lui avait pas donné son prénom, mais elle n'avait aucun doute, soudainement. Comme stimulé par l'adrénaline, son cerveau avait additionné deux et deux. Eva, la Russie, tout était clair, désormais. Oubliant un instant ce que ses yeux ne lui disaient pas, elle se fia aux auras et rejoignit son ancienne protégée. « Il semblerait qu'il y en reste au moins un qui sache faire joujou avec la pyromancie... » Pause, puis sourire forcée : « À moins qu'on ne vienne de se faire avoir comme deux débutantes par un quelconque piège tout ce qu'il y a de plus banal. Bref, tu tiens le coup ? »
    L'heure n'était pas aux retrouvailles chaleureuses, si tant était qu'il y en eut un jour, le danger restait présent. À la périphérie de son regard, le corps calciné de feu l'appât des anges lui rappela pourquoi elle était là. « Tu peux y aller, si tu veux. Sinon, je suggère qu'on ne s'attarde pas ici. Ils doivent être par là bas, » lui apprit-elle de la lame de son sabre.

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Saskia Venestroïka

Saskia Venestroïka

Féminin Age : 28
Messages : 68
Date d'inscription : 08/10/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeJeu 3 Jan - 7:52

« Ca va. C’était plus une bagnole piégée qu’autre chose … Ou alors un ange-pyromane-kamikaze. » supputa t-elle, regardant le cadavre calciné de la voiture continuer de brûler dans un feu des plus réussis. Les deux anges qui gisaient par terre, l’un mort, l’autre destiné à rejoindre son compère. Tout ça était ficelé de manière assez grossière, et les anges savaient que dans ces quartiers, la police ne se pressait pas pour intervenir. Les guerres de gangs et les règlements de compte suivant la loi du Talion y fleurissaient. Une fin de nuit plus qu’anodine dans l’East End, donc.

D’une main qui trahissait son envie d’en finir avec ces petits fils de Dieu – pour ne pas dire autre chose -, la brunette rechargea son arme, les nombreuses douilles encore fumantes signant sa présence sur le trottoir qu’elles quittaient toutes deux pour s’enfoncer un peu plus dans les méandres londoniennes. Saskia n’allait pas laisser sa compère seule … Surtout après ce qu’elle venait d’entendre.

« Donc je n’hallucinais pas. »

Autant dire qu’avec toutes ces explosions et ces révélations, la jeune femme était vite redescendue de son petit nuage planant. Et à dire vrai, toute cette accumulation de coïncidences et de faits l’amusait pas mal. Après tout, Eva ne faisait partie d’aucune black-list quelconque.

« Il aura fallu quatre cent-ans au hasard pour nous réunir … Alors toi aussi, tu as été éveillée ? Incroyable. »

C’est ce que pensait assez naïvement la moscovite. Qu’elles étaient toutes les deux devenues homologues éternelles par deux éveils concomitants. Inutile de préciser qu’elle se trompait ; mais ce n’était pas tant surprenant, Saskia n’avait pour ainsi dire conservé de sa naissance en tant que démone un souvenir aussi flou qu’erroné. Son mentor n’avait pas jugé utile de la retrouver pour lui dire ‘Hé, coucou, c’est grâce à moi que tu vis et que tu vivras encore !’. Trop d’explications et de comptes à rendre, sans doute.

Elles étaient au pied d’un des immeubles les plus délabrés qui soient. La sensation d’être plus proches du nœud central de cette sanglante soirée doubla d’intensité : l’aura angélique émanait, de la même manière que la puanteur des poubelles de la ruelle qui jouxtait le building.

« Bon eh bien, après toi. » souffla t-elle, feignant une révérence courtoise de son bras armé.
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeJeu 3 Jan - 8:32

    Moira ne se sentait pas vraiment de donner tort ou raison à son ancienne protégée ; certes, elle se souvenait d'elle désormais mais cela signifiait aussi qu'elle se rappelait parfaitement comment elles s'étaient quittées. À savoir, l'immortelle l'avait éveillée avant de partir sans demander son reste, comme à son habitude. Elle fut cependant légèrement désarçonnée quand la russe lui fit part de ses hypothèses. Si, de fait, elle ne pouvait guère se tromper — oui, Moira avait un jour été éveillée — ce qu'elle sous-entendait ne pouvait être plus éloigné de la vérité. « On peut dire ça, » esquiva-t-elle avec un haussement d'épaules. Le temps des vérités viendrait un autre jour, pour l'heure, l'atmosphère était plus à la bagarre qu'aux longues explications.
    Avant de se lancer à l'assaut de l'inconnu, la démone jeta un coup d'œil sur sa tenue. Elle n'était pas particulièrement pudique, loin s'en fallait. Néanmoins, elle aurait préféré éviter de dévoiler ses ailes. Au moins, pensa-t-elle ironiquement, ses victimes seraient peut-être un peu désarçonnées par sa quasi-nudité. « Faisons ça vite et bien. J'ai bien peur d'avoir un nouveau client à qui rendre visite avant la fin de la nuit. » Le trait d'humour tomba à plat tant l'humeur n'y était pas. Par les Dieux, pourquoi avait-il fallu qu'elle tombât sur un ange lié ? Elle sentait la ridicule créature mortelle acculée, presque en larme, comme déjà lucide quant à sa survie prochaine. Pauvre bête. « Ce sont des choses qui arrivent, pendant les guerres, murmura-t-elle pour elle-même, comme pour s'excuser. Abattre froidement un humain ne l'avait jamais amusé.
    Quelques minutes plus tard, elle pénétrait dans un parking sous-terrain, guidées par les auras encore discrètes des anges. Moira avait prévenu Saskia des risques que cela comportait, mais en attendant, elles ne pouvaient guère plus se la jouer discrétion. Elle se figea pourtant quand elle comprit. L'ange qu'elle cherchait était là, seul et un sourire insolet aux lèvres, entouré par plus de voiture qu'il n'en fallait pour s'amuser. Histoire de disperser les doutes, des flammèches tournaient autour de ses doigts. : « Ça sent le roussi. »
    À mi chemin entre démones et ange, une voiture explosa et le sourire satisfait du pyromancien s'accentua. « Je savais que tu viendras, Àlma. »

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Saskia Venestroïka

Saskia Venestroïka

Féminin Age : 28
Messages : 68
Date d'inscription : 08/10/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeJeu 3 Jan - 10:10

« On aurait peut-être pu récupérer un tee-shirt entre temps. » Saskia se fit la remarque un peu tard, constatant après un temps de latence qu’Elle faisait du topless, ce qui faisait un peu tâche à cet endroit et en cette époque. Enlevant sa propre veste pour la lui proposer – non pas que ça la gênait de voir une jolie fille un peu nue, au contraire -, Elle l’accepta et l’enfila. Un peu de tenue, ma petite Eva.

Elles évoluèrent dans les entrailles du building, pénétrant dans les allées glacées et silencieuses qui menaient au parking. A la vue de ce qui les attendait, la brunette ne put retenir son commentaire, à la fois lassé et irrité.

« Oh bordel, il va pas nous faire le coup à chaque fois … »

Un garage d’enfant grandeur nature, c’était ce qui leur faisait face. Alignées dans un quadrillage parfait, une bonne cinquantaine de voiture – peut-être même plus à vue de nez – formait une armée de métal et d’explosifs assez jolie dans la forme, en barrière face à l’ange. Il les jaugeait avec ce petit air entendu ; typique du videur de boîte au Paradis, sûrement, qui voulait clairement dire : vous ne passerez pas. Et ca, ça tombait très mal, puisque pour le moment, la supériorité numérique avait son petit avantage. De fait, la tactique la plus simple et la plus abordable pour les démones restait que chacune prenne un côté et tente d’avancer sur cette espèce de champ de mines sous-terrain. Il lui faudrait ainsi affronter en parallèle deux adversaires, ce qui allait lui demander un peu plus d’attention.

Il n’y avait vraiment que les anges pour avoir des idées de pièges aussi tordues … En comparaison, Luka était au final bien loti : il aurait pu se retrouver enfermé dans une voiture explosive, s’il avait été béni par un fou furieux en auréole et toge blanche.

Partant donc sur la droite en se frayant un chemin entre les voitures, la brunette misa sur ce labyrinthe de carrosseries pour se faufiler, se cachant en priant pour qu’aucune n’explose littéralement sous son nez – ca aurait été un peu plus douloureux et lent à guérir, pour le coup -. Une seconde détonation, non loin d’elle, retentit, mais elle continua d’avancer, s’empêchant de se retourner, de faire marcher arrière ou de perdre tout son sang-froid pour lâcher une pluie d’insultes. Etre la plus furtive et la plus imprévisible, c’était son objectif. Objectif qu’elle ponctua de quelques tirs dans la direction de l’angelot ; histoire qu’il n’oublie pas qu’il n’y avait pas qu’Elle.

Elle gardait son effet de surprise avec elle, se montrant chaque fois un peu plus proche sans lui laisser le temps d’imaginer d’où elle surgirait au prochain tir. Certaines de ses balles avaient d’ailleurs fait mouche, mais l’ange tenait debout. Et, plus embêtant, Saskia ne pouvait pas vraiment suivre la progression et les agissements d’Elle. Enfin, les deux démones étaient adultes et n’avaient pas besoin de se couver du regard.

« Echec et mat mon grand ! » gueula t-elle, apparaissant par surprise.

Montée sur ressorts cette fois-ci comme un diable de sa boîte, plus près que jamais de l’archange, la brunette tira une bonne rafale, touchant entre autres une épaule, un bout d’aile et la zone du cœur. Cependant, alors qu’elle courait, une série d’explosions en série la rattrapa rapidement, formant une large réaction en chaîne qui l’expulsa à nouveau, l’envoyant à découvert à une vingtaine de mètres de l’ange, alors qu’elle goûtait une fois de plus à la poussière du sol. La déflagration des voitures fit un tel boucan et propagea un brouillard noir tels que les fondations de l’immeuble en tremblèrent pendant quelques secondes. Elle se dépêcha de se traîner derrière un large poteau de béton … Mais remarqua trop tard qu’un large chemin de traces de sang grillait complètement sa position.

Son flanc droit lui faisait plutôt mal – et d’ailleurs Luka devait passer une nuit assez mauvaise, mais ça, à la limite, c’était du bonus pour elle -, et la démone tenta de presser au maximum la zone d’hémorragie pour la faire cesser, grognant comme un chien en furie. En attendant d’aller mieux, elle ne pouvait que jeter un coup d’œil de temps à autre et viser, envoyant quelques balles dans le dos du salopard qui faisait face à Elle.
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeJeu 3 Jan - 20:37

    L'ange avait choisi son terrain et sa mise en scène. Les voitures parfaitement alignées entre lui et ses victimes étaient autant de menaces qu'il se plaisait à leur montrer. Ses petites flammèches n'étaient pas que pures esbroufes, elles portaient son message : oui il était dangereux, bien plus que les deux angelots qu'il avait dans un premier temps envoyé à leur trousse. Oui, il était certain de pouvoir les tuer, dans ce parking sous-terrain mal éclairé. Déjà, de la carcasse éventrée de sa première victime s'échappait des volutes de fumées annonciatrices d'un combat étouffant.
    Il manqua éclater de rire quand il vit ses adversaires se séparer pour décrire deux lents arcs de cercles opposés. Elles se fondirent dans le paysage, disparaissant derrière les carrosseries rutilantes de sa petite collection privée. Il claqua des doigts et une autre pièce de collection explosa littéralement. Le jeu ne faisait que commencer.
    La brunette occupa un instant toutes ses pensées, elle était de loin la plus virulente et elle était assez facile à suivre. C'était d'ailleurs à dessein, elle l'alpaguait presque à chaque fois qu'elle se redressait, juste avant de laisser son beretta cracher le feu de l'enfer sur lui. En l'occurrence, toutes les balles n'atteignaient pas leur cible, loin s'en fallait. La plupart explosait en plein vol et si certaines lui arrachèrent un grognement, il fit ce qu'il fallait pour qu'elles ne le gênassent pas trop longtemps. Si elles pensaient l'avoir à l'usure, elles se fourraient le doigt dans l'œil jusqu'au coude. Il se sentait capable de tenir le rythme jusqu'au dernier moteur. Il le prouva d'ailleurs en offrant une troisième de ses merveilles au dieu des épaves.
    Âlma lui revint cependant en mémoire ; les gesticulations de la brunette lui avaient presque fait oublier la scandinave. Cette dernière se rappela pourtant à son bon souvenir en lui sautant prestement dans le dos et il ne dut sa survie qu'à son moment de lucidité. Avant qu'il ne soit trop tard, il déchaîna son pouvoir et repoussa son agresseur, qui disparut de sa vue sans lâcher un gémissement.

    S'adossant contre la carrosserie froide d'un bolide des années 30, Moira lâcha un juron en hébreux ancien avant de jeter un regard sur son bras calciné. Heureusement, il guérissait déjà et il n'y aurait bientôt qu'une peau légèrement rosie là où se tenait une brûlure béante. Le salaud était doué. Plus que ça, même. Et il était diablement avantagé par le terrain. Il avait tout préparé pour réceptionner ses adversaires, jusque piéger le sol tout autour de lui. L'atteindre ne serait pas facile, c'était comme lancer un siège au moyen-âge. Mais elle n'était pas inquiète. Tout juste un peu désolée pour l'humain qui avait dû avoir un aperçu des fameux feux de l'Enfer.
    Elle ne vit pas la belle tentative de Saskia de clouer sur place le pyromancien mais eu tout le loisir d'entendre son cri de cœur et son rugissement de douleur ; les bruits successifs des explosions qui suivirent firent frémir les fondations de l'édifice autant qu'ils mirent en péril son audition et elle comprit qu'ils ne pouvaient se permettre de jouer à ce jeu là trop longtemps. S'ils continuaient, c'était toute la bâtisse qui leur tomberait sur le coin de la figure — pour ne pas dire gueule — et là, immortels ou nous, ils passeraient un sale quart d'heure.
    « Je suis déçu, claironna l'ange, on m'avait vanté tes talents de guerrière, Âlma. On dit tellement de choses sur toi. Mais il faut croire qu'après deux mille ans de luttes, tu n'es plus qu'une vieille greluche inutile. »
    Se faire insulter et ridiculiser quand on était en position de faiblesse, c'était normal... mais pour le coup, les bravades tombaient plus que mal. Moira ne pouvait pas voir le visage de Saskia et elle le regrettait amèrement. Elle était persuadée que ça valait le coup d'œil. « Tu l'auras voulu, l'affreux. J'arrive. » Ce qui était stupide, mais en même temps, l'ange ne bougerait pas et si elles continuaient dans leur stratégie, il risquait de les enterrer sous des tonnes de gravas. Elle espérait juste que Saskia suivrait le mouvement et profiterait de l'ouverture.
    Elle ferma les yeux, inspira profondément — et manqua de s'étouffer à cause de la fumée, la poussière et l'odeur de l'essence brûlée — puis elle se rua à l'attaque. Elle crut prendre feu quand il déchaîna son pouvoir sur elle mais elle tint bon.

    L'idiote, la sotte, elle tombait dans le panneau, elle se livrait à lui et qu'avait-il dû faire pour cela ? La provoquer, de deux ou trois piques innocentes. Il était presque déçu. La déflagration fut-elle qu'il dut fermer les yeux mais cela ne l'empêcha pas d'éclater d'un rire un peu fou. Il avait réussi, il ne pouvait en être autrement. La fameuse Âlma, aussi méconnue qu'illustre, était tombée sous ses coups. Ne restait que la petite gêneuse, mais il ne doutait pas de parvenir à lui régler son compte à elle aussi.
    Jaillissant du voile de fumée qui l'entourait, une forme lui fit soudainement face et avant qu'il n'ait le temps de réagir, une lame s'abattit sur son aile gauche et la trancha net. Sous le coup de la douleur, il hurla et le temps se figea, lui laissant tout le loisir d'observer son bourreau. C'était Âlma, calcinée des pieds au bout du nez — ses cheveux avaient échappé au carnage, il ne savait pas comment — mais néanmoins debout. C'était impossible ! Il tendit la main pour l'achever mais elle disparut de sa vie et il sentit un bras s'enrouler autour de son cou. La fumée se dispersa tout à fait et la brunette sembla lui sourire. À moins que ce ne fut un reflet d'un néon, il n'était pas tellement sûr...

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Saskia Venestroïka

Saskia Venestroïka

Féminin Age : 28
Messages : 68
Date d'inscription : 08/10/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeDim 6 Jan - 17:30

Elle commençait vraiment à avoir mal. Et d’ailleurs, elle sentait même que de l’autre côté du lien, la corde tirait – visiblement Luka n’appréciait pas d’être réveillé en plein milieu de sa nuit pour sentir sa jambe lui brûler à la mort et ses côtes devaient lui fournir l’amère impression d’être toutes brisées -. Ne se gênant cependant pas pour filtrer le lien – elle s’en foutait pas mal qu’il morfle, et avait de toute manière trop peu d’énergie à gaspiller -, la brunette plaqua sa main contre sa bouche et son nez, s’empêchant de respirer au maximum la fumée nocive et âcre qui avait envahi le parking. Se redressant comme elle le pouvait, la russe décida qu’il était temps d’y aller jusqu’au bout, suivant son instinct de tête-brûlée.

Par chance, Almâ – ainsi semblait aussi s’appeler Eva ou ... ou qui elle était en vrai – avait profité de cet épais brouillard pour attaquer. Tandis que la poussière et la fumée se dispersaient lentement, Saskia, le flingue chargé et levé dans la direction du cœur de ce brave enfoiré d’ange, constata que la jeune femme l’avait habilement privé d’une elle et le maintenant d’une clé de bras plus que profitable pour elle. S’avançant jusqu’à apparaître dans le champ de vision embrumé de l’archange qui avait l’air de passer un sale quart d’heure, la brunette lui adressa un sourire à la hauteur de son plaisir ... Et lui envoya son genou au plus profond de ses bijoux de famille. Ca ne le tuait pas, mais elle pouvait prendre un peu son pied elle aussi, non ?

« Hého, on se réveille, c'est l'heure de prendre ta petite raclée matinale. »

Sans attendre plus longtemps, son autre main plaqua le canon du Beretta sur l’aile et vida une quantité généreuse de balles, suffisamment pour qu’entre une grande variété d’insultes, l’homme hurla à nouveau comme ... Disons comme les deux autres huluberlus de tout à l’heure. « Oh ferme ta gueule, c’est bon, on a compris que ça faisait mal. Et puis t’as de la chance parce que j’ai bien l’impression que je suis la plus douce de nous deux. »

Alors qu’il s’apprêtait à riposter, physiquement ou oralement, Saskia lui vida à nouveau quelques balles dans l’aile. « Bon, maintenant t’es gentil mais ... Vu ta position, j’crois que t’es pas trop en état de marchander. Alors on va pas perdre de temps ... »

Alors qu’elle se tenait jusque là à un petit mètre raisonnable, subitement, sans prévenir ni Elle ni leur otage lui-même – ça aurait tout gâché, vraiment -, la russe avait soudainement plongé la main dans son torse, à l’emplacement précis où se trouvait le cœur battant la chamade de ce brave, lui arrachant de nouveaux feulements de douleurs plus qu’explicites. Toute douleur de sa propre part semblait avoir été passée à la trappe : l'adrénaline et la sensation d'avoir la vie de ce putain d'envoyé de Dieu lui fournissait un anti-douleur amplement suffisant.

« A moins que t’aies une dernière volonté, ou qu’tu penses pouvoir nous apporter quelque chose qui nous arrange ... Tu sens comme je peux arracher ton cœur, là ? »

Oui, d’accord, Saskia réprimandait sévèrement le sadisme de sa cadette ; mais là, ce petit con l’avait privé d’une fin de nuit calme et en plus, il avait fait suffisamment exploser de bagnoles à sa tronche pour qu’elle lui fasse passer définitivement l’envie de rejouer au garage grandeur nature.

Un bref regard à Elle lui signala que si elle voulait demander quelque chose, c’était le moment, auquel cas elle ne ferait pas de quartiers avec l’angelot de Noël.
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeDim 20 Jan - 7:28

    Moira ne pouvait pas dire qu'elle n'avait pas mal. S'être vue brûlée de la tête au pied n'était pas une épreuve agréable. Saskia s'était offusquée de la voir se promener seins nus, elle allait adorer la voir en guenilles calcinées ne cachant absolument rien de sa nudité.
    Il fallait avouer, cependant, que ce n'était guère le premier sujet de préoccupation des deux immortelles. Oubliant que sa peau la picotait de la pointe des pieds à la racine des cheveux, elle luttait contre l'ange pour le maintenir tranquille. Son bras sur son cou, serrant à l'étouffer, le dérangeait autant que n'importe qui ayant besoin d'air pour rester conscient — on ne pouvait guère tuer un immortel en l'étouffant, mais on pouvait au moins le mettre K.O — et dès qu'il faisait mine de vouloir utiliser sa pyromancie, elle manquait lui briser la nuque. Bref, elle le tenait en son pouvoir, il le savait et elle le sentait paniquer. Il se calma pourtant tout à fait quand Saskia plongea sa main en lui, jusqu'à saisir son cœur. Moira ne put qu'applaudir la technique, il semblait que son ancienne protégée avait accumulé pas mal d'expérience et, d'une certaine façon, elle était fière d'elle. Par ailleurs, cela la confortait dans l'idée qu'on ne se débrouillait jamais aussi bien que par ses propres moyens.
    « Qui travaillait avec Cæso ? Je suis persuadée qu'un ange collaborait avec lui et je veux savoir qui. » demanda-t-elle finalement on lui en offrit l'occasion. L'ange, surpris, ne répondit d'abord rien mais la pression d'un corps étranger sur son cœur dut le convaincre qu'il n'avait pas le choix. La vérité, cependant, c'était qu'il n'en avait pas la moindre idée. Moira n'avait pas visé juste, sur ce coup là. Dès qu'il s'était rendue compte qu'une démone fouinait dans les affaires de la police, il avait fait quelques recherches avant de décider de lui tendre un piège, et le mystère s'arrêtait là. Mais bizarrement, vu les circonstances, le pyromancien ne se sentait pas de lui dire. Elle ne le croirait tout simplement pas. Alors il préféra inventer. « Raphaël ! » Oui, un archange, ce serait bien. Les démons n'oseraient jamais s'attaquer à un archange, pas vrai ? « Raphaël ! C'est lui, l'ange que tu cherches. Si vous me tuez, il vous retrouvera. Vous ne voudriez pas que ça arrive, n'est-ce pas ? »

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Saskia Venestroïka

Saskia Venestroïka

Féminin Age : 28
Messages : 68
Date d'inscription : 08/10/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeDim 20 Jan - 9:57

Cæso. Qui était-ce ? Apparemment, pas vraiment un ange, auquel cas la question n’eut pas été tournée de cette manière. Saskia ne pouvait cacher que difficilement son ressentiment d’ignorer les tenants et les aboutissants de toute cette mascarade. Mais le simple fait de sentir les palpitations saccadées du cœur encore vigoureux de l’ange sous ses doigts, et la confiance étrangement naturelle qu’elle accordait à la blonde lui suffisaient pour se tenir tranquille le temps qu’il faudrait.

« Raph’ ? » répéta t-elle, laissant une pointe de surprise émerger dans sa voix.

Sans blague ! Même quand elle n’y pensait pas ou qu’elle ne venait pas gentiment l’emmerder, on lui en parlait ! C’était plutôt une drôle de coïncidence, même si sur le moment cette dernière ne lui arracha pas vraiment de rire ou de rictus hilare. Simplement un haussement de sourcils. Elle le connaissait assez pour se demander ce qu’il avait bien à perdre à traiter avec pareils bourrins … Qu’importait, ils verraient ça plus tard.

La dernière menace à peine voilée de leur tortionnaire devenue victime, cependant, la fit cette fois-ci éclater de rire. Pas vraiment le genre d’hilarité qui vous rassure ou vous donne chaud au cœur : et sur un ton désabusé, la démone releva de son index le menton de l’ange, lui accordant un air de commisération à peine ironique.

« Eh bien, j’ai comme l’impression que tu as misé sur le mauvais cheval mon chaton. Parce que justement, moi, j’ai bien envie qu’il vienne me trouver. »

Dans un mouvement aussi sec que brutal, sa main arracha le cœur sans une once d’hésitation, laissant le corps de l’ange s’effondrer dans les bras d’Eva, le teint livide. Il n’avait sûrement rien vu venir, ayant tout juste eu le temps de clamer sa douleur létale, tout comme l’autre démone. Il était d’ailleurs trop tard pour lui asséner un reproche ou lui en vouloir : ce type était bien mieux mort que vivant et le laisser plus de cinq minutes, même en lui tenant le cœur, n’était pas une sage décision. Il n’allait sûrement pas tarder à rejoindre ses deux autres petits envoyés de tout à l’heure, et ce n’était franchement pas une grande perte. Si se débarrasser d’un envoyé de Dieu pyromane n’était pas de la tarte, c’était surtout une épine dans le pied en moins pour elles.

Qu’il eut dit la vérité ou non, Saskia ne pouvait le dire. Cependant elle connaissait Raphael, et à défaut de le craindre – peut-être parce qu’elle n’avait jamais pensé à l’idée rationnelle de devoir un jour l’affronter réellement -, l’évocation de l’archange l’avait fait tiquer. Elle ignorait absolument tout de ce baratin sur le dénommé Cæso et le lien avec Elle, pas plus qu’elle ne comprenait vraiment ce que cet ange avait pu représenter comme source d’informations pour sa comparse. Libre à elle de vouloir lui en toucher deux mots, d’ailleurs : et qu’elle le voulut ou non, Saskia demeurait égale, fidèle à elle-même.

« J’pense qu’on a des choses à éclaircir, non ? »

Que ce fut au sujet d’Eva-Alma, de sa propre condition ou des périples démoniaques qu’elles s’apprêtaient peut-être à affronter, il était évident que la brunette venait de lui voir tomber dessus un très gros morceau. Et elle n’allait pas le laisser filer avant d’avoir les réponses auxquelles elle tenait.

« Bon sang, tu finis toujours complètement à poil à chaque fois que tu te bats avec un ange ? » finit-elle par laisser entendre, histoire d’alléger l’ambiance lourde et enfumée.
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeLun 28 Jan - 7:56

    Il était mort. Encore à moitié étourdie par l'assaut des flammes, Moira regarda tour à tour le corps sans vie et le cœur dans la main de Saskia, avant de grogner sourdement et d'envoyer l'enveloppe inutile contre une voiture. L'alarme de cette dernière se déclencha, s'ajouta aux quelques autres qui vrombissaient déjà les tympans de la démone nauséeuse. Bordel, se faire cramer des pieds à la tête n'était pas pire que se prendre une balle de sniper en pleine tête mais... pas loin. La pointe du katana qu'elle n'avait pas encore lâché toucha le sol dans un léger tintement alors qu'elle essayait de digérer la nouvelle. Raphaël était derrière toutes ses emmerdes. C'était une surprise ; pas qu'elle l'en crut incapable, loin s'en fallait, mais il lui semblait que leur seule et unique rencontre s'était globalement bien passée. Ils s'étaient mis d'accords sur des limites à ne pas franchir, que le destin à défaut de sa bonne volonté l'avait tenue à respecter. Alors pourquoi ? L'archange n'avait sans doute pas apprécié qu'une démone s'invitât sur son terrain de jeu avec autant de légèreté. Ou bien la guerre l'avait rattrapé et il avait décidé de le tuer. Comment savoir ?
    La voix légèrement moqueuse de Saskia l'arracha à ses pensées et elle posa la lame du katana sur son épaule, un sourire mi-ironique mi-agacé aux lèvres. Elle avait apprécié Saskia, du temps où elle était humaine, mais elle ne se sentait aucune affinité avec la démone qui lui faisait face, bien au contraire. Saskia avait beau avoir été d'une aide certaine, elle restait une de ses éveillées et quand elle le pouvait, Elle les évitait. Sauf qu'elle ne le pouvait pas, justement. « J'imagine, mais on a toutes les deux intérêts à faire ça ailleurs, tu ne crois pas ? » Elle lança un regard évocateur vers la dépouille à moitié démembrée par le choc avant de balayer le parking du regard. Dans sa colère, elle avait eu l'intelligence d'envoyer promener leur victime sur une voiture en feu et la dépouille ne serait bientôt plus qu'un mauvaise souvenir. Il en resterait toujours des traces, forcément, mais au moins les ailes ne seraient plus qu'un mauvais souvenir. Les immortels ne se rendaient pas compte à quel point ces choses là pouvaient être fragiles. D'ailleurs... Avec un grognement, elle se pencha pour ramasser celle qui gisait à ses pieds. Elle envisagea, un temps, de la garder comme un trophée mais se contenta de l'envoyer dans l'incendie. « Que veux-tu, répondit-elle avec un amusement certain dans la voix à la pique de la moscovite. ils doivent me trouver à tomber et ils veulent tous voir ce qu'il y a sous mes vêtements. » Une nouvelle explosion les coupa, signe qu'elles ne devaient pas traîner : elles avaient certes tué le grand méchant, mais ce dernier avait eu le temps de faire assez de dégâts et ses petites flammes chéries continuaient de progresser. Avec un peu de chance, elles mourraient d'elles-même mais Moira n'avait aucune envie de s'en assurer ou de faire en sorte que ce fut le cas.
    Quelques minutes plus tard, elles retrouvaient l'air libre et le léger zéphyr nocturne rappela à la démone qu'elle n'était pas vraiment en tenue pour se fondre dans la masse. Elle ne portait plus que des guenilles calcinées, qui cachaient à peine ce qui devaient l'être. Et s'il n'y avait que ça, il était clair qu'ils avaient été brûlés, ce qui attirerait forcément l'attention. Avec la fumée qui s'échappait de la porte qu'elles venaient d'emprunter et que finirait bien par attirer quelqu'un, ce n'était guère le meilleur moment pour se la jouer extravertie. Et puis, ce n'était pas comme si elle se baladait avec deux sabres japonais dans le dos. « Bon, comme tu as sûrement une tonne de questions à me poser, autant aller chez toi. » Sans vraiment y penser, elle tenta de remettre un peu d'ordre dans sa tenue mais y renonça vite. « Je te suis, Saskia. »

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Saskia Venestroïka

Saskia Venestroïka

Féminin Age : 28
Messages : 68
Date d'inscription : 08/10/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeLun 28 Jan - 16:44

Sans plus discuter les propos de son aînée, la jeune femme regagna la surface en sa compagnie, et se contenta de héler un des premiers taxis de la ville alors que l’aube se pointait.

L’homme, encore peu réveillé de sa courte et mauvaise nuit dans un des motels du coin, ne leur adressa pas un regard ; il avait l’habitude des jeunes filles de mauvaise vie qui revenaient d’une soirée dans un état pas possible – même si pour le coup, il avait là deux clientes particulièrement originales en matière de destroy -.

Une vingtaine de minutes plus tard, la voiture se faufilait dans Londres, passant par le chemin le plus court alors qu’à l’arrière, c’était silence radio. Le regard lointain, presque éteint, la brunette fuyait ostensiblement la discussion avec Elle : de toute manière, le chauffeur était de trop pour la conversation à laquelle elles s’attelaient. Observant la course du soleil qui pointait timidement son nez dans l’horizon blafard et brumeux, Saskia soupira.
La voiture freina, et alors qu’elle tendait un billet bien plus gros que la somme réclamée avec une chaleur somme toute robotique par le chauffeur, Saskia quitta l’intérieur défoncé du taxi en compagnie de sa camarade blonde, pour rejoindre les hauteurs du dixième étage de son appartement.

Elles débouchèrent dans la demeure après une volée d’escaliers, très cosy et néanmoins loin du haut standing à la Igniatev : sa véritable antre. Refermant derrière elles à clé, Saskia passa la petite entrée pour ouvrir les grands rideaux qui plongeaient l’endroit dans une pénombre relative. La clarté soudaine inonda le salon-salle à manger qui exhibait encore quelques reliefs d’une soirée inachevée. « Va te doucher. T’es dans un piteux état. »

Ne souffrant d’aucun refus, Saskia fit signe du pouce à son homologue dans la direction de la petite salle de bain, où traînaient d’ailleurs quelques vêtements qui lui conviendrait largement en dépannage.

Pendant ce temps la moscovite s’affaira à elle-même se débarrasser de ses propres poids morts, commençant par sa veste, son arme, et envoyant finalement bouler son tee-shirt maculé de sang et son jean tâché de suie, de sang et brûlé à certains endroits. Considérant le petit tas de vêtements sur le canapé, la jeune femme eut un sourire fatigué. La machine à laver n’arrêtait plus de tourner, ces temps-ci. Elle enfila prestement un tee-shirt et un pantalon ample. Et alors que Saskia se penchait vers la kitchenette pour mettre en route la cafetière, celle-ci se mit à ronronner, brisant le silence qui s’était installé pour accompagner le bruit de l’eau coulant par delà les murs.

Une odeur de café fumant et noir avait envahi le petit appartement londonien lorsqu’Eva sortit de la douche, visiblement lavée et rhabillée. La russe, qui se tenait debout face à la large fenêtre du salon, désigna du menton sa place toute trouvée, dans un des rocking-chairs qui traînaient sur le grand tapis écarlate, et où faisait face un grand mug rempli à souhait. Elle-même était déjà occupée de siroter sa propre tasse, à lentes et profondes gorgées.

Sa voix rompit le calme ambiant avec ce qui, par-delà la fatigue physique, transparaissait comme un arrière-goût de rancune. Inexplicable jusqu’à ce matin. « Alors ca fait deux mille ans que tu existes, hein. Deux mille ans, Eva ? Ou plutôt devrais-je dire ‘Almâ’ ? »
La jeune femme reposa sa tasse sans un bruit sur la table.

Elle ne comprenait pas nécessairement tout ce à quoi elle faisait allusion, mais ce qu’elle savait, c’est que la démone lui avait assez longuement menti pour qu’une mise à plat soit nécessaire. Son amie de Russie lui cachait des choses, et le passé avait démontré que si elle avait pu en effet tenir à elle, son attachement n’avait pas été assez solide pour que la blonde ait envie de revoir la brune. Le monde des démons n’était pas un petit cercle fermé et intimiste, néanmoins, Saskia suspectait avec une once de mauvaise foi que sa grande et chère copine l’avait fui. Et avait accumulé les mensonges pour des raisons aussi précises qu’obscures.

Laissant son corps s’avachir de lui-même dans un des fauteuils dépareillés du petit salon de son appartement – le véritable, celui où elle avait vécu jusqu’à ce que Luka tente de lui proposer un grand loft huppé en guise de cage dorée –, la brunette souffla un instant, cherchant dans ses poches son habituel et indissociable paquet de tabac. Le regard ambré de la démone dévisagea brièvement la silhouette d’Elle, ses mains trouvant le chemin pour porter à ses lèvres la cigarette et l’allumer doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeMar 29 Jan - 21:15

    Si Moira n'apprécia guère le ton péremptoire et sans appel de la douce Saskia, elle n'en montra rien et se contenta d'esquisser un sourire de circonstance. Elle n'allait pas dire non à une douche, loin s'en fallait, et dès qu'elle sut où se précipiter, elle ne se fit pas prier. Abandonnant là la pétillante moscovite, elle se réfugia dans l'antre que pouvait représenter une salle de bain et après avoir abandonné ses guenilles, s'abandonna aux assauts revigorants d'une eau tiède ; elle n'avait que trop goûté aux morsures de la chaleur.
    Après avoir pris le temps qu'il fallait pour se débarrasser des fourmillements désagréables dus à sa cuisson intégrale, elle s'attaqua à la suie qui s'était incrustée en profondeur dans ses cheveux. Après vingt bonnes minutes de détente assumée, elle finit par se motiver et s'arracha à l'amie douche, enroulant la première serviette qui passait à sa portée autour de sa taille et utilisant la seconde pour sécher ses longs cheveux. « C'est un miracle qu'ils soient intacts, » marmonna-t-elle face au miroir en admirant un instant l'éclat blond de sa chevelure. Que cela l'aurait peiné, de devoir attendre de les voir repousser !
    Fouillant de ci de là, elle finit par tomber sur les pilles de vêtements de son hôte et, après une hésitation de bon aloi, finit par se décider sur un petit ensemble qui avait des chances de lui aller. À son grand ravissement, son intuition se trouva être bonne et quelques minutes plus tard, elle se présenter devant son ancienne protégée, le visage reposée, des vêtements propres sur le dos et ses deux sabres négligemment tenus dans une main. « J'aime beaucoup ton chez toi, annonça Moira alors que Saskia l'invitait en silence à s'asseoir. Quand j'aurai le temps, il faudra que je songe à m'en retrouver un. » Pour rappel, le dernier en date avait été pris d'assaut par la police londonienne et depuis, elle vivait la moitié du temps dans la rue et l'autre chez Hannah.
    Mais la russe ne semblait pas d'humeur à parler chiffon ou appartement et elle embraya sans transition sur l'âge de son invitée, une remarque à brûle-pourpoint qui ne put qu'arracher un sourire amusé à la concernée. « Et quand bien même j'en aurais quatre mille, cela changerait quelque chose ? » demanda-t-elle tranquillement, ses armes sur les genoux. Quelque part dans sa conscience, son lié d'infortune s'agitait et elle pensa sinistrement qu'elle devrait régler ce problème là avant que des angelots ne s'en occupassent avant elle.
    « J'existe en effet depuis à peu près ces temps là. Enfin, selon mes estimations, je dois même avoir un siècle de plus... À la louche, c'est difficile à dire. Et oui, c'est moi qui t'ai éveillée. De ce que j'ai pu voir tout à l'heure, j'ai eu raison de le faire, d'ailleurs. Tu as pris de l'envergure, depuis la Russie. »
    Moira se souvenait, désormais, de l'humaine qu'avait été Saskia. Pas en détail, c'était peu de le dire, mais des brides lui revenaient doucement.

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Saskia Venestroïka

Saskia Venestroïka

Féminin Age : 28
Messages : 68
Date d'inscription : 08/10/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeMer 30 Jan - 16:49

Son chez-soi. Il était actuellement plus en désordre que jamais, les stigmates de ces dernières semaines laissant clairement entendre qu’il y avait du changement. Un changement drastique, oui, puisqu’après avoir berné le trader en faisant mine de déménager, Saskia comptait bien revendre le loft à prix d’or pour ajouter au petit pécule sommeillant dans des contrées plus lointaines, et plus sûres que celles londoniennes. Oh, bien sûr Saskia jouait à la pauvre débrouillarde sans vraiment l’être : elle avait vécu quatre cent ans d’une vie brûlée par les deux bouts où l’argent avait été dilapidé, mais le siècle dernier l’avait incité à plus de prudence et moins d’impudence.

Néanmoins l’appartement lui convenait. Il n’était pas très grand et fondu dans tous ces quartiers anodins. On n’y suspectait pas une démone d’y vivre. On pensait que ces piaules-là, c’était bon pour les étudiants fils à papa et les samaritains du quotidien.

La russe recracha une longue chape de fumée, haussant vaguement les épaules à son amusement. Ca n’était que des chiffres, et à cette échelle, ils n’avaient plus de sens concret. N’empêche. Ca la faisait chier d’ignorer tout ça et de le découvrir un lendemain de fête, avec une demi-gueule de bois et l’envie profonde de tout sauf de se prendre la tête.

« Ca ne change rien, non. C’est sûr. »

C’était simplement le choc de la découverte, le fait de tomber de haut. Savoir qu’on avait côtoyé une des démones les plus anciennes et lui vouer une confiance certaine, sans rien soupçonner. Elle avait donc elle aussi été un jour l’un de ces liés qui ne soupçonnaient rien, ne voyaient rien, ne comprenaient pas les réels enjeux. En vouloir à Elle, la brunette aurait pu facilement le faire, mais c’était une perte de temps de haïr les siens. Il y avait déjà tant à combattre. Et puis Saskia connaissait l’envers du décor.

Sa voix se fit cependant plus intriguée. Elle n’était toujours pas chaleureuse – ce qui était trop rarement le cas avec elle – mais avait eu le mérite de s’être adoucie, presque apaisée, comme si une colère naissante avait été rapidement ravalée.

« Et tu comptais me retrouver un jour ? »
Ce n’était pas qu’elle l’aurait aimé ou pas. Elle voulait simplement la vérité toute nue, histoire que les choses soient claires comme de l’eau de roche. Savoir si Elle s’embarrasserait de cette retrouvaille imprévisible, s’en accommoderait avec plus ou moins d’enthousiasme ou préfèrerait faire comme si de rien n’était. Saskia ne pouvait plus vraiment ignorer qu’Eva avait été son ‘maître’ pas plus qu’elle ne pouvait l’effacer de sa mémoire. Tous les maîtres ne prenaient pas leurs apprentis sous l’aile pour les élever à un rang convenable : preuve en était l’abandon de la blonde à l’égard de sa cadette. Au meilleur des cas pouvaient-elles partager un café et se demander à ne pas se voir plus que ce que le hasard ne le leur imposerait. « Ne te méprends pas. Je ne t’accuse pas de quoi que ce soit, je serais bien mal placée pour ça. Mais j’aimerais autant savoir à qui je fais maintenant affaire. »

D’ailleurs, quel était son vrai prénom ? Ce ‘Almâ’, elle ne l’avait pas si souvent entendu de sa propre bouche, plutôt d’autres, et en termes bien différents. Il était issu de faits, de mythes pluriséculaires, mais jamais elle n’avait imaginé que ce patronyme était celui de sa comparse de ses années de galère en Russie. L’appeler Eva lui paraissait maintenant incongru, presque mensonger. Ce n’était plus vraiment cette fille-là.
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitimeMer 30 Jan - 17:21

    « Je n'en ai jamais eu l'intention, dit Moira calmement et sans ciller, ni pour toi, ni pour aucun des mortels que j'ai pu éveiller durant mon existence. » L'idée lui vint de ne rien ajouter, de laisser le silence les séparer aussi sûrement que les quatre siècles qui s'étaient écoulés sans qu'elle ne pensât jamais à sa protégée. Car telle était la vérité dans toute sa simplicité : dès l'instant où Âlma avait laissé Eva s'en aller, elle ne s'était plus souciée du sort de Saskia. Pour autant, les choses n'étaient pas si simples et la démone se surprit à se justifier : « Eva t'appréciait. Elle aimait ta franchise, elle admirait ta combativité et elle t'aurait suivi jusqu'aux confins de la Sibérie, si tu lui avais demandé. C'est pour cela qu'au moment de te quitter, j'ai décidé de t'éveiller. J'ai voulu t'offrir une nouvelle vie, de nouvelles perspectives mais je n'ai jamais voulu en faire partie. »
    Combien de fois avait-elle tenu pareil discours à Laurys ? Elle doutait que le démon l'eut jamais comprise ; s'il l'avait comprise, il ne l'avait jamais approuvée. Pourtant, Elle ne pouvait voir la chose autrement, elle aimait trop sa liberté pour s'attacher vraiment à un immortel. Certes, d'aucuns pouvaient arguer qu'elle connaissait plutôt bien Iago et elle l'appréciait sans l'ombre d'un doute, mais elle pouvait passer deux siècles sans le voir et sans penser à lui ; elle profitait des rares occasions où leurs chemins se croisaient sans jamais chercher à provoquer leurs retrouvailles. Il n'était pas le seul qu'elle considérât ainsi, ils étaient une poignée de part le monde. Mais prendre sous son aile un éveillé ? C'était différent et elle ne le voulait pas.
    « Tu es devenue la démone que tu devais devenir, pas celle qu'un autre voulait que tu sois. Je ne te souhaitais rien de mieux. » C'était la deuxième raison pour laquelle elle ne regardait jamais derrière son épaule lorsqu'elle quittait sans un mot les personnes qu'elle éveillait : elle ne se souvenait que trop bien des dix années qu'avait duré son voyage, de la lointaine Scandinavie à la terrible Jérusalem. Elle n'oublierait jamais cette époque où elle avait doucement pris la mesure de ce qu'elle était. Et puis il y avait eu Flavius. Le seul démon qu'elle eut jamais aimé. Le seul démon qu'elle eut jamais perdu. « Tu peux m'appeler Moira. Ou Âlma, certains immortels aiment m'appeler ainsi, mais je préférerai Moira. »

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Let's make this happen | Elle Empty
MessageSujet: Re: Let's make this happen | Elle   Let's make this happen | Elle Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Let's make this happen | Elle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» Retrouvaille!!! (PV Ryofu Itô) HENTAï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aequilibrium Caelestis :: UT AMERIS, UT AMABILIS ESTO :: 
• East End
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser