AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -38%
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
Voir le deal
156 €

 

 Fouiner une veille de rentrée | Iago

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeLun 23 Avr - 7:21

Londres était, décidément, une ville pleine de surprises. Pour une raison qui échappait à Elle, la capitale de la finance était devenue le lieu de rencontre privilégié des éternels. Après la Main de Dieu, Erika — qui s'était révélée ne pas être qu'une simple rock star — et ses deux angelots, voilà qu'elle apprenait que Iago hantait lui aussi les ruelles londoniennes.

Ses deux compagnons avaient été avares de confession. Ils avaient fait montre d'une résistance honorable à la douleur et s'était découvert une surdité de bon aloi. Cela avait compliqué les interrogatoires, qui s'étaient vite transformés en successions de tortures peu ragoutante. Décidément, Erika avait bien fait de ne pas l'accompagner.
La démone avait régulièrement pris des nouvelles de la jeune femme, échangeant quelques sms pour la rassurer et s'assurer que tout allait bien. Le reste du temps, elle était restée en tête à tête avec ses invités. Elle en avait complètement perdu la notion du temps, ne dormant plus que par petites siestes d'une ou deux heures.

Ses efforts avaient tout de même fini par payer : elle avait obtenu trois noms. Alix, Azraëlle, Iago. Alix semblait être celle qui avait ordonné le meurtre d'Erika. Elle était une bénie d'Azraëlle, si bien que la démone soupçonnait l'archange d'être le véritable cerveau de l'opération. Et quand elle avait appris que la séraphin avait eu des contacts avec Iago, elle n'avait plus hésité. Après s'être débarrassée des corps, la démone avait pris le temps de se refaire une petite beauté. Après tout, elle n'allait pas à la rencontre de n'importe qui, et le beau diable avait en plus élu domicile dans un manoir. Autant se montrer à la hauteur de l'occasion. C'était pendant sa petite session shopping qu'elle s'était rendu compte de la date. Dimanche 22 avril, la veille de sa rentrée.

« Emplumés de... » commença-t-elle avant de se censurer. Rester calme, elle devait rester calme. Rien n'était prêt pour le lendemain, mais ce n'était pas important. Elle avait déjà eu l'occasion d'improviser avant, non ?

Il lui restait une nuit pour régler les différents détails, c'était bien plus qu'il ne lui en fallait. Pour le moment, elle devait se concentrer sur Erika et sur le meilleur moyen de découvrir pourquoi on s'était attaquée à elle. Elle n'était pas parvenue à arracher de réponse claire à ses victimes, elle espérait que Iago saurait combler ses lacunes.

Après avoir pris le temps d'admirer la magnifique demeure dans lequel il séjournait, elle sonna à la grille, restant proche de l'interphone et prenant la parole dès qu'on lui demanda ce qu'elle voulait.

« Mon nom est Âlma, je suis venue voir monsieur Kingsley. »


_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Iago Kingsley
Ni Dieu, ni Maître
Iago Kingsley

Féminin Age : 35
Messages : 288
Date d'inscription : 19/12/2010

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeMar 24 Avr - 16:58

Azraëlle n'avait toujours pas reparu et je me demandais ce qu'elle mijotait. Qu'elle coupe les ponts aussi rapidement, aussi soudainement, sans signes avant coureurs était étrange. Surtout qu'il commençait à y avoir du mouvement des deux côtés. Des agressions étranges. Même sans être dans un des camp, à la jouer en solo, je ne pouvais ignorer ce qu'il se passait. Les anges attaquaient et tuaient les démons et les démons ripostaient. Et je ne savais pas d'où cela venait. Peut-être devrais-je rendre visite à Laurys... Bras droit de Satan, il devait bien avoir quelques infos et je préférais me tenir au courant. Azraëlle avait raillé ma position neutre qui me coupait de ces précieuses informations justement. En attendant, je me demandais quel rôle elle jouait dans tout cela. C'était quand même étrange qu'elle disparaisse juste avant ces sombres évènements. Alors quoi ? Était-elle retournée à l'école, se calfeutrant dans ses murs qui m'étaient interdits pour préparer son cheval de bataille ?

Aucune idée et je bouillonnais... Outre le fait que j'étais furieux de constater qu'elle me manquait. Je ne supportais pas qu'elle m'ait fait faux bond, c'était une réalité, mais il n'y avait pas que ma fierté qui était blessée. Quelque part, je savais que le cœur était touché, même si je le masquais soigneusement, luttant contre ce sentiment d'abandon. Et l'impression tenace de m'être fait totalement avoir. C'était pathétique et j'étais fou de rage de m'être ainsi fait prendre au piège. A mon âge... Et étant donné ma réputation, c'était ridicule.

Mais je ne lui ferais pas le plaisir de la chercher ou de ramper. J'allais passer à autre chose, tout simplement. J'avais caressé l'idée de remonter sa piste, mais je ne voulais pas lui donner l'impression que j'avais besoin d'elle au point de perdre mon temps à la retrouver. Question de fierté. Et je doutais qu'elle apprécie que je rampe de toutes façons. Elle finirait bien par réapparaître et je ne lui laisserais pas le plaisir de faire la moindre remarque. Jouer sur sa jalousie, en revanche... Cela restait envisageable.

Le majordome apparut soudain, m'informant qu'une dénommée Âlma demandait à me voir. Je haussai un sourcil, surpris de voir réapparaître cette vieille connaissance... Nous nous croisions régulièrement, à l'échelle immortelle en tous les cas et entretenions une relation stable d'amitié et de défis mêlés, ce qui égayait un peu notre longue vie. Qu'elle réapparaisse au moment de ces troubles n'était sans doute pas anodin.

- Dis-lui d'entrer.

Wilha et Ciel étaient rentrés de l'école et venaient de terminer de manger, s'exilant dans leurs chambres respectives. Quant à moi, je dégustais un bon cognac, tranquillement installé dans la bibliothèque. C'est d'ailleurs là que revint le majordome avec Âlma... Éternelle d'adolescente. Je souris, posant mon verre, avant de me lever gracieusement pour l’accueillir. La dernière fois que nous nous étions vus, j'étais plus proche de l'étudiant rebelle que du riche homme d'affaires. Les cheveux longs avaient laissé place à une coupe plus courte et une légère barbe avait remplacé un menton et des joues glabres. Et le costume chic avait succédé aux jeans usés.

- Âlma, ma chère... Cela fait combien de temps ? 30 ans ?

Plus peut-être... Je m'emparai de sa main en un geste inusité de nos jours et ne baisai le dos avec élégance.

- Toujours aussi charmante, ce look te va bien. Tu veux boire quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeMar 24 Avr - 18:08

« Oh-mon-Dieu, » lâcha Elle avec un énorme sourire alors qu'elle admirait, sans se gêner, le bel homme qui lui faisait face. « C'est fou ce que tu peux me surprendre, parfois. »

Sacré Iago ! Elle aurait dû être habitué, après tout elle-même avait essayé bien des looks au fil des ans, mais tout de même, elle se rappelait de lui comme d'un jeune homme à l'allure rebelle, aux cheveux relativement longs. Le retrouver en homme d'affaire, parfaitement bien habillé, la barbe impeccablement bien rasée, était des plus rafraîchissant et elle retint un ronronnement appréciateur. Ce n'était ni le lieu, ni le moment, mais une partie d'elle-même n'aurait pas été contre appréhender un peu plus... concrètement les changements du démon. Les rares fois où les deux immortels s'étaient laissés aller à semblables explorations avaient été loin d'être désagréables, après tout. Mais ils n'étaient pas des amants, et aucun amour ne les liait.
Une autre fois, peut-être. Iago était un homme, il s'était rarement fait prier.

« Appelle-moi Elle, je t'en prie, le pria-t-elle avec un petit sourire entendu. Et, comme d'habitude, je compte sur ta discrétion. »

C'était une demande pour la forme, les deux avaient leurs petites habitudes et leurs façons de faire, mais Elle aimait à lui rappeler les règles du jeu, juste pour le voir se faussement se vexer. De vrais gamins.

« Tu as très bien réussi ta conversion aux XIXe siècle. » Elle lui adressa un nouveau sourire. « Va pour un verre. Surprends moi. »

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Iago Kingsley
Ni Dieu, ni Maître
Iago Kingsley

Féminin Age : 35
Messages : 288
Date d'inscription : 19/12/2010

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeMar 24 Avr - 19:58

J'émis un petit rire grave alors qu'Elle ne retenait pas une petite exclamation appréciatrice me concernant.

- Mon Dieu ? Je pourrais en être presque vexé que tu m'appelles ainsi, tu sais ?

Je jouais sur les mots, oui, même si j'étais flatté du compliment, je préférais ne pas trop m'y attarder. Quoique la surprendre, après autant de temps, était quand même quelque chose d'assez étonnant. Azraëlle avait son propre don pour passer d'une gamine de 16 ans mal fringuée et mal embouchée, en une femme d'affaire à la classe folle, en passant par une jeune femme douce et maternante. Autant de facettes qui me plongeaient dans une certaine perplexité... Pourtant, je n'étais pas en reste, ayant enchainé les rôles et les styles avec un certain maestria. La dernière fois, j'étais un jeune homme rebelle et révolté, nonchalant, utopiste, pour mes propres besoins, bien évidemment. Elle avait du me connaître avec à peu près tous les styles possibles... Cheveux courts, cheveux longs, barbes, imberbe, bien habillé, crasseux... Bien que je préférais et de beaucoup, jouer les dandys. Je m'étais extirpé du barbarisme dans lequel j'étais né et j'appréciais le luxe et le raffinement, mais je n'avais jamais oublié de quel peuple je venais et je savais tout à fait me montrer rustre et peu sophistiqué quand il le fallait. Sans m'y complaire.

- Je prends cela comme un compliment et de taille. Pouvoir te surprendre signifie que je n'ai pas encore fait le tour de tous mes talents et que tu ne connais pas encore toutes mes facettes... Tu n'es pas prête de te lasser de moi ma chère.

Un petit jeu qui durait depuis des centaines d'années entre nous. Même en devenant indépendant, elle ne s'était pas éloignée de moi, ne m'avais pas tourné le dos, n'avait jamais essayé de m'abattre. Elle-même n'était pas tout à fait conforme et formatée. Son parcours était atypique, mais étant donné son âge, ce n'était pas forcément incroyable. Nos retrouvailles étaient toujours agréables, teintées de complicité et de nostalgie. Nous flirtions avec un certain désir mâtiné de respect, mais jamais nous n'avions franchi le limite. Ainsi jamais je n'avais pu me glisser en elle. Et aujourd'hui... Azraëlle me revint en mémoire et je la chassais. Qu'elle aille donc au diable ! Ou plutôt vers son Dieu !

Elle m'apprit alors qu'elle avait changé de nom et qu'elle s'appelait... Elle. Je souris largement devant sa demande. Faire preuve de discrétion ? Hum... Charmeur, joueur, je glissais :

- Les temps changent tu sais, la discrétion n'est plus ce qu'elle était... Mais peut-être pourrais-tu me contraindre à tenir ma langue ?

Pures paroles en l'air, elle pouvait être tranquille avec moi, cela n'était que pur badinage. Je n'étais pas quelqu'un de foncièrement moral ou bourré d'honneur, mais j'appréciais Âlma, ou Elle désormais et si elle ne me nuisait pas, je n'avais aucun intérêt de rompre cette amitié ancienne. Elle me félicita alors sur ma façon de m'adapter à ce siècle et je levai un bras en englobant la pièce d'un geste :

- Je trouve aussi. J'avoue préférer cette vie là, à celle que tu as croisé. Que veux-tu, j'ai un goût immodéré pour le luxe.

Et j'ajoutai d'une voix de velours :

- Et la volupté. Et toi, qu'es-tu devenue en cette belle année 2012 ?

Elle accepta mon invitation à boire et je me fendis d'un sourire en coin quand elle me demande de la surprendre. Je me glissai alors derrière elle, avant de murmurer à son oreille :

- Attention, je pourrais exaucer ce vœu et je ne suis pas sûr que tu apprécierais la surprise.

Je la quittais alors, avant de me diriger vers le mini bar, bien pourvu. La surprendre ? Hum... Je sortis un verre à vin, avant d'ouvrir une bouteille et d'y verser un vin blanc... Un Chardonnay. Boisson prisée, internationalement reconnue comme excellente et il était évident que j'avais un excellent cru étant donné ma fortune. C'était aussi un vin fruité, délicat, parfait pour les élégantes.

- Alors ? Depuis quand es-tu à Londres ?

Je lui ramenai son verre, le lui tendant gracieusement, avant de l'inviter à s'asseoir, faisant de même en m'installant dans mon fauteuil, récupérant mon verre de cognac sur le guéridon. Il était évident que la bibliothèque était plus que bien pourvue, avec des livres très rares et anciens. Il y avait deux fauteuils, un guérison, de riches tapis persans, un bureau en acajou, orné de feuilles d'or. Un ordinateur portable dernier cri dénotait avec l'aspect ancien de la pièce, mais il fallait vivre avec son temps, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeMer 25 Avr - 6:48

« Me lasser ? Je ne me laisse jamais, tu le sais très bien. »

Si Elle pouvait faire montre de sérieux, d'application et même de sagesse, la démone était aussi et surtout une éternelle optimiste, toujours de bonne humeur et pleine de spontanéité. Parfois, c'était à se demander si elle n'avait pas gardé cette âme d'enfant qui lui permettait de s'émerveiller encore, malgré tout ce qu'elle avait vu, quand elle regardait un magnifique coucher de soleil. Ça ne l'empêchait pas de savoir se montrer grave et sérieuse quand il le fallait, et elle savait même faire montre de sagesse, mais son tempérament tendait plus vers l'amusement, tout simplement.

Alors, quand elle avait gardé pendant plus de trente ans l'image d'un adulte rebelle, il n'y avait au fond rien de surprenant à ce qu'elle s'émerveille de voir la réalité la rattraper sous la forme d'un homme d'affaire tout droit sorti des magazines pour adolescentes.

Après lui avoir demandé de faire preuve de discrétion, elle émit un petit rire à sa réponse, se contentant de secouer légèrement la tête et de lever les yeux au ciel. Il savait très bien ce qu'elle entendait et elle ne doutait pas qu'il ne la décevrait pas. D'un autre côté, c'était un peu trop tard pour se soucier de passer inaperçu. Elle n'avait « que » croiser la router de Gabriel et d'Erika... Le premier savait très bien qu'elle n'aimait rien moins que d'être repérée et la deuxième avait trop de choses à raconter pour espérer la voir se retenir. Heureusement, elle ne savait pas qui se cachait vraiment derrière sa sauveuse. Dans tous les cas, sa couverture avait été mise à mal dès le premier soir et ça, elle avait du mal à le digérer.

« Les guenilles changent, mais l'homme reste le même, » répondit-elle seulement.

Elle profita de cette nouvelle boutade pour le complimenter sur sa reconversion et sa réponse lui arracha un sourire amusé. Ah, le luxe ! Sans répugner à porter de belles choses et à prendre un bain dans une baignoire en or de temps en temps, Elle était bien heureuse de ne l'aimer plus que ça. La vie était bien plus simple, grâce à ça. Malgré son long parcours, elle n'avait aucune fortune de côté. Ses ressources étaient ailleurs, elles était humaine... Et c'était la seule richesse qu'elle convoitait.

« Un jour, quand tu seras grand, ça te passera, » promit-elle. Elle enchaîna sur ses propres changements : « Aux yeux de tous, je suis censé être une jeune française fraîchement débarquée à Londres pour poursuivre ses études. J'ai hâte de coller mes futurs professeurs, tu ne peux pas savoir. » conclut-elle avec un sourire carnassier.

Les pauvres n'avaient pas de chance, Elle avait décidé de jouer la jeune surdouée touche à tout. Au fond, elle n'était pas plus intelligente qu'un autre, c'était juste qu'elle avait eu énormément de temps pour apprendre... et elle avait vécu certaines choses qu'on enseignait aux jeunes anglaises de nos jours. Bref, elle allait s'amuser comme une petite folle.

« Je suis dans mon siècle lycéenne. J'arrive, j'obtiens un diplôme quelconque et je repars. » De mémoire, lors de leur dernière rencontre, elle était plus dans une mouvance bohémienne. Elle aussi avait opéré plusieurs changement. « Je suis arrivée il y a une semaine. » Elle s'interrompit le temps de prendre le verre. Elle n'avait même pas frissonner quand il s'était glissé dans son dos, en vil charmeur. Après avoir levé légèrement le vin pour le remercier, elle le goûta en vraie professionnelle de l'œnologie. « Parfait. » S'asseyant sur son invitation, elle reprit une gorgée du délicieux nectar avant de continuer tranquillement. « J'étais venue pour vivre une nouvelle vie sans faire de vague, mais... Sérieusement, je peux savoir pourquoi vous vous êtes tous donnés rendez-vous ici pour m'accueillir ? »

Un brin égocentrique comme vision des choses, tiens. Elle esquissa un sourire entendu.

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Iago Kingsley
Ni Dieu, ni Maître
Iago Kingsley

Féminin Age : 35
Messages : 288
Date d'inscription : 19/12/2010

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeJeu 26 Avr - 18:38

- Le temps peut avoir raison de notre intérêt... Quand les siècles deviennent millénaires, il est difficile de ne pas être blasé de tout, non ?

Mais je ne me faisais pas de bile pour Elle, la démone était typiquement le genre de personne à s'amuser de tout, à toujours être curieuse, à trouver un intérêt à n'importe quoi. Elle était capable de s'amuser comme une gamine de 16 ans qui avait encore toute la vie devant elle et ne savait rien. C'était assez rafraîchissant en vérité. Elle était bien plus légère que moi, et elle était pourtant bien plus âgée. Il y avait une certaine gravité, une retenue, qui ne me quittaient jamais. Jouer un adolescent m'était interdit, je n'aurais pas été crédible dans ce registre. Je pouvais endosser bien des rôles, avoir bien des apparences... Mais pas retourner au lycée en tant qu'élève. Elle me demanda de garder son secret et je la taquinais. Je souris néanmoins à sa réponse.

- Crois-tu que je ne puisse plus changer maintenant que je suis un vieux croûton ?

Certes, mon caractère était bien affirmé désormais, pourtant, Elle aurait surement été surprise de me voir en compagnie de Wilha par exemple. Plus paternel, plus doux. Et surprise de me savoir amoureux d'un foutu Séraphin qui avait disparu de la circulation sans laisser d'adresse. Tu parles d'un puissant démon terrifiant tiens. J'avais une solide réputation de solitaire, de paria, puissant et qu'il valait mieux ne pas approcher, mais j'avais découvert des fissures dans mon armure. A cause de deux femmes. D'un ange et une petite fille.

J'éclatai de rire quand Elle m'assura que le goût du luxe passerait quand je serais grand.

- Je ne peux que faire confiance à la vénérable ancienne qui me fait face.

Je ne savais pas l'âge réel d'Elle. Juste qu'elle était déjà sur terre quand j'étais devenu démon. Je la devinais plus âgée, mais sans réelle certitude. Je ne savais pas grand chose de sa vie mortelle, pas plus qu'elle ne connaissait la mienne. Nous avions nos jardins secrets et le respecte tenait aussi du fait de ne pas s'y aventurer. Elle m'apprit alors qu'elle était une lycéenne, sensée être française. Elle jubilait déjà l'idée de piger ses professeurs. Amusé, je soufflai, en français :

- Espèce de gamine.

Cela devait être amusant pourtant, même si jamais je ne pourrais tenir ce rôle. Et je n'étais pas certain de supporter l'ambiance du lycée... Déjà la faculté, c'était parfois pesant et je n'étais pas le plus studieux des élèves quand j'y avais trainé il y a quelques décennies...

- Tu peux les coller en histoire ou en géographie, mais en math ou physique, es-tu aussi brillante ?

Je suivais un peu tout ça, avec les devoirs de Ciel et Wilha. Pas toujours facile de se plier aux nouvelles règles ou les façons d'apprendre qui évoluaient. Cela me forçait à revoir un peu mes connaissances et les maths s'oubliaient assez vite dans mon cas.

- Chacun son tour. Bien que je n'ai jamais mis les pieds dans un lycée, je crois que je fais un peu trop vieux. Je préfère la fac... Mais là, être adulte et richissime est assez plaisant, je dois l'admettre.

Même si j'avais la garde de deux enfants et que j'étais lié à l'un d'eux. je me demandais si Elle avait connaissance de ce détail. Elle m'apprit qu'elle était arrivée il y a une semaine environ. J'eus un mouvement de surprise.

- Tu n'as pas perdu de temps pour me trouver.

Elle goûta le vin que je lui proposais, avant de me demander pourquoi nous nous étions tous donnés rendez-vous à Londres. Je lui lançai un regard malicieux :

- Une star de ton acabit, il n'en fallait pas moins, tu ne crois pas ? L’accueil n'aurait-il pas été à ton goût ?

Je bus une nouvelle gorgée avant de reprendre, léger :

- Alors, tu trouves qu'il y a beaucoup d'emplumés dans le coin ? As-tu remarqué que les choses semblent s'emballer ?

As-tu été victime d'une attaque Elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeJeu 26 Avr - 19:05

Gamine, Elle ? Non, quelle idée ! Bon, peut-être un peu. Cela faisait parti de sa personnalité, ou bien de son personnage, difficile de trancher. La mortelle qu'elle avait été avait-elle été une enfant rieuse ou sérieuse ? L'adolescente avait-elle tout fait pour devenir une femme ou s'était réjouie de n'être toujours qu'une enfant ? Même elle ne le savait plus. Terrible vérité que celle qui avait oublié d'où elle venait. De sa vie mortelle, elle ne se souvenait que d'Isaac. La voix d'Isaac, le souffle d'Isaac, la peau d'Isaac. Et on s'étonnait qu'elle préférait laisser ses éveillés à la Salvare. C'était sans compter l'incroyable influence qu'avait eu l'hébreux sur sa vie.

Ils badinèrent, comme ils savaient si bien le faire. De tout, de rien, de leurs vies respectives. Qu'était-il devenu ? Qu'avait-il fait ? Sans être réellement curieuse, elle aimait partager ce genre d'anecdotes. Cela lui permettait de se replonger dans ses propres souvenirs et expériences. Bavarde de nature, raconter sa vie ne la dérangeait pas. Son discours changeait simplement en fonction de son auditoire.

« Cela fait plusieurs siècles que je reçois des cours. J'oublie vite, mais je me rappelle encore plus vite. J'enchaîne les lycées depuis une bonne décennie maintenant et dès l'instant où j'ai parfaitement assimilé le programme de mon année, je regardais le suivant. Alors, les caler, peut-être pas... Mais les impressionner, c'est tout à fait dans mes cordes. »

Et elle ponctua sa petite déclaration sur un grand sourire. Au final, elle n'était pas peu fière des connaissances qu'elle accumulait depuis qu'elle avait quitté Jérusalem pour se lancer dans son grand voyage. Elle n'était pas une surdouée, même si elle se plaisait à le faire croire aux crédules mortels. Elle était simplement une bûcheuse impressionnante, ayant soif d'apprendre et de se perfectionner. Qu'on lui laisse au moins ça !

Ils continuèrent ainsi encore un peu avant qu'Elle cède. Elle était venue dans un but précis, après tout, et si revoir Iago lui faisait sincèrement plaisir, elle n'oubliait pas ses motivations premières. L'air de rien, elle profita de la question du doux sire sur la date de son arrivée pour lui demander s'ils s'étaient donnés le mot pour l'accueillir. D'abord surpris par le peu de temps qu'elle avait mis pour le trouver — aurait-elle été un paon qu'elle aurait fait la roue — il se moqua d'elle en affirmant qu'elle ne méritait pas moins. La belle affaire ! S'ils pouvaient arrêter, tous, de justifier ses péripéties par son « grand âge ». C'était drôle la première fois, et encore. Pourtant, elle ne put s'empêcher de sourire, incapable qu'elle était de s'énerver pour si peu.

« Blabla... bla. »

Il lui demanda alors si elle avait remarqué la petite agitation qui régnait dans les hautes sphères. Elle ne put s'empêcher de retenir un sourire carnassier au souvenir de la gorge complètement arraché du malheureux séraphin qui s'en était pris à elle. Bien fait pour lui ! Elle avait l'air frêle, comme ça, l'éternelle adolescente mais quand elle commençait à se battre... elle faisait presque peur.

« Deux anges ont attaqué une démone. Manque de chance, ils n'avaient pas prévu qu'elle soit accompagnée et apparemment, ma présence ne les a pas empêché de passer à l'action. Ils sont morts, maintenant... mais ce sont eux qui m'ont mis sur ta piste. Alors comme ça, on fricote avec la mégère de la mort ? »

Il n'y avait aucune accusation dans sa voix, bien au contraire. Simplement de la curiosité. Elle ne savait rien des relations qu'ils avaient entretenu, seulement qu'elles avaient semblé conflictuelles à un moment. Était-il au courant de quelque chose ?

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Iago Kingsley
Ni Dieu, ni Maître
Iago Kingsley

Féminin Age : 35
Messages : 288
Date d'inscription : 19/12/2010

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeMar 1 Mai - 12:20

- Ça, je n'en doute pas.

Qu'elle pouvait impressionner des professeurs qui devaient se penser supérieurs à tous ces élèves de 16 ou 17 ans, alors qu'ils allaient avoir en face d'eux une femme âgée de 2000 ans. Quelque chose qui était totalement inconcevable bien entendu. Mais au sens large, Elle était une femme qui ne manquait pas de ressources et qui ne cesserait jamais de me surprendre. Pour le meilleur en général. C'était aussi pour cela que je l'appréciais. Elle conservait cette fraîcheur propre aux jeunes filles alors qu'elle n'en était plus une depuis très longtemps. Elle était piquante, joueuse, vivante... Et mortelle. Un cocktail détonnant.

- Je n'ose pas imaginer la quantité de savoir que peut receler ta jolie tête blonde.

Elle était plus âgée que moi et à force d'user ses fonds de pantalon sur les bancs de l'école, elle devait être assez douée concernant les théorèmes et toutes les formules compliquées de physique et chimie. Plus que moi, sans aucun doute. Les facs que je pouvais fréquenter étaient davantage littéraires que scientifique après tout. J'allais peut-être l'embaucher pour aider Ciel et Wilha aux devoirs, ce serait amusant et je ne doutais pas qu'elle adorerait que je lui propose. Mais je n'avais pas réellement l'intention d'impliquer un autre démon dans ma vie. Il y avait déjà Azraëlle, quoique, la concernant, je n'étais plus sûr de rien, et c'était déjà trop. Même si j'avais bien davantage confiance en Elle qu'en l'ange de la mort. Mais si Elle était là, ce n'était sans doute pas pour le plaisir de ma simple compagnie. Elle devait avoir quelque chose à me demander et je ne perdis plus de temps en badinage, allant droit au but.

Il y avait beaucoup d'être ailés à Londres, c'était un fait, qu'Elle avait bien remarqué. Elle le signala avec humour, mais le fait était qu'effectivement, elle avait mal choisi sa ville si elle aspirait à la tranquillité. Surtout en ce moment, alors que les choses semblaient s’emballer. Le sourire carnassier d'Elle me rappela qu'elle était une guerrière. Et qu'elle avait déjà du avoir à faire à quelques anges zélés. Elle me raconta alors que deux anges avaient attaqué une démone avec qui elle se trouvait et donc, elle par extension. Je souris, retors et complice.

- Pas de chance pour eux.

Je connaissais les capacités martiales d'Elle. C'était impressionnant. Cela dit, mon sourire se figea quelque peu quand elle parla d'Azraëlle. Je ne perdis pourtant pas mon flegme, alors que j'apprenais que ces deux guguss nous avaient associé. Regrettable. Bien que je ne me sois jamais caché d'avoir eu à faire à elle, il est évident que ni elle, ni moi, ne tenions à ce que notre relation soit ébruitée. Elle risquait encore plus gros que moi. Je me demandais ce qu'elle penserait de ça si elle était là.

- Effectivement... Elle a lorgné sur mon lié, je ne pouvais pas laisser passer cela, naturellement.

Stricte vérité.

- Si tu me racontais un peu ce qu'ils ont pu te dire et comment ils m'ont associé à Azraëlle ?

En fait, je cherchais comment j'avais été impliqué là dedans... A moins qu'Azraëlle ne se cache derrière ces attaques ? Était-ce pour cela qu'elle avait disparu ?
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeMer 2 Mai - 11:59

Elle n'avait pas seulement écouté la réponse de Iago. Elle l'avait analysé, lui et sa réaction. La tonalité de sa voix, la longueur de sa réponse, son contenu bien entendu, mais aussi la crispation de sa mâchoire, la dilatation de son œil, le mouvement de ses mains. Sans être une fine psychologue, l'antique démone avait su apprendre quelques trucs. Ce n'était rien de formel, elle n'avait pas un index mental qui lui servait de référence et il lui arrivait donc de se tromper plus souvent qu'à son tour. Mais dans l'ensemble, ses intuitions se relevaient tout de même souvent dans le vrai.

Et la vérité était qu'elle n'avait fichtrement aucune idée de ce que lui cachait Iago. Parce qu'il lui cachait quelque chose, Elle en était presque persuadée. Mais quoi ? La lycéenne comprenait sa réticence à parler de ses rapports avec Azraëlle ; après tout, elle-même ne parlait jamais vraiment de Gabriel. Il pouvait très bien ne pas aimer l'idée qu'elle sût leur simple existence... Il y avait fort à parier que leurs affaires n'avaient concernées en rien l'attaque de la jeune Erika. En d'autre terme, elle n'était pas plus avancée qu'en arrivant. À peine savait-elle l'élément qui unissait, à la base, les deux immortels... et encore.

« L'idée qu'on te prête quelques malsaines connivences avec une archange te rebute, mon brave Iago ? » demanda-t-elle en esquissant un sourire taquin. « Pourtant, tu devrais être habitué. Après tout, tu es l'allié de Jafar, pas d'Aladdin. »

C'était facile, prévisible, petit et surtout, fait et refait à n'en pas douter. Mais ce n'était pas un hasard : qui pouvait résister à la tentation ? Imaginer un démon presque deux fois millénaires sous la forme d'un perroquet était tout simplement une vision trop délicieuse pour être ignorée et il aurait fallu être égoïste pour ne pas la partager. N'est-ce pas ?

« Rien de bien méchant, en vérité. Tout ce que j'ai pu apprendre, c'est qu'ils sont... étaient des bénis d'une certaine Alix, elle-même directement élue par notre très chère Azraëlle. » Elle joua pensivement avec son verre, se rappelant leurs réponses arrogantes. Les pauvres n'en savaient pas plus que les autres, au final. « Je ne sais pas sur quel pied danser, mais quand on mentionne le nom d'un papy à plume, directement je n'ai qu'une envie : en savoir plus. Ils ont fini par me dire que la vieille bique avait eu des rapports à priori conflictuels avec... toi. Et comme je suis assez bête pour apprécier ta compagnie, je me suis dit que je pouvais mêler l'utile à l'agréable en venant t'interroger directement. »

Clin d'œil complice. Iago pouvait se détendre, Elle était venue fouiner, par accuser.

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Iago Kingsley
Ni Dieu, ni Maître
Iago Kingsley

Féminin Age : 35
Messages : 288
Date d'inscription : 19/12/2010

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeJeu 10 Mai - 18:17

- Non, mais je préfère que mes tractations restent discrètes et si n'importe quel angelot peut m'associer à elle, cela me contrarie.

Enfin, je supposais quand même que personne ne savait la nature exacte de ma relation avec l'ange de la mort, sinon, Elle ne serait surement pas si sereine et je ne serais pas si tranquille. les anges me seraient déjà tombés dessus, ou même d'autres démons. J'étais déjà un paria, alors si je devenais un traître par dessus le marché, ma tête serait mise à prix et vaudrait plus chère encore que maintenant et ce n'était pas peu dire.

Elle réussit quand même à me prendre au dépourvu par une vanne totalement pourrie, que je connaissais bien sûr, mais qui m'étonna de sa bouche. Là, j'affichais une mine totalement affligée. Mais totalement. Que cela vienne de Wilha ou Ciel, passait encore, mais d'Elle, quand même... misère de misère.

- Il va vraiment falloir que tu révises tes classiques... Privilégier un dessin animé à la littérature, quelle infamie, je suis mortifié.

Enfin, Iago d'Othello, bien entendu ! Le fourbe, le génial Iago. J'avais eu un coup de cœur pour ce personnage, réellement et j'en avais fait ma nouvelle identité. J'avais porté bien des noms, comme la démone qui me faisait face en cet instant.

- Mais il est vrai que je suis un opportuniste et qu'importe avec qui je traite pour arriver à mes fins.

C'était dit. Elle le savait, que je me fichais bien de leur petite guerre. J'avais prit mon indépendance, lassé de tout cela et préférant jouir de mon immortalité d'une autre façon, plus égoïste mais qui me convenait davantage. Si je devais traiter avec des anges, et bien soit, je n'avais aucun problème avec eux. Ils étaient arrogants et mauvais pour la plupart, mais tant qu'ils n'interféraient pas dans ma vie, je ne leur tirais pas dessus à boulets rouges.

Cependant, Elle m'apprit quelque chose d'utile. Le nom d'une protégée d'Azraëlle. Alix. Je notai soigneusement ce nom dans un coin de ma tête, cela pourrait servir. je reniflais, dédaigneux :

- Je n'ose même pas imaginer ce que tu as fais pour obtenir ces informations... Ou alors, ils étaient bien couards.

Pour balancer ainsi de telles informations, en échange de... quoi ? La vie sauve ? L'arrêt des tortures ? Je ne me leurrais pas concernant les capacités de ma chère démone, derrière son air inoffensif se dissimulait une redoutable combattante, une guerrière sans pitié et je l'admirais pour cela.

- La papy à plumes, la vieille bique... Quel langage imagé Elle. C'est rafraichissant.

Et j'avais du mal à imaginer Azraëlle en vieille bique et le souvenir de son corps sensuel me brûlait les paumes soudainement. Elle serait ravie d'entendre ce surnom délicat, je n'en doutais pas.

- Je vois.

J'esquissai un sourire en coin.

- Hélas, je crains de ne pas t'être d'une grande utilité. Je ne suis pas dans les secrets de l'ange de la mort et je ne sais absolument pas ce qui se trame chez eux. J'ai découvert les attaques comme tous les autres et je ne sais pas qui est à l'origine de ces mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeLun 14 Mai - 15:00

Sacré Iago. Il lui cachait quelque chose, c'était certain, mais quoi ? Elle n'en avait pas la moindre idée et d'ailleurs, elle ne chercherait pas à savoir. Le démon pouvait bien faire ce qu'il voulait avec Azraëlle, elle ne serait pas celle qui le jugerait. À mille huit cent ans passés, le bonhomme savait faire des choix et les assumer.

« Tu es surtout un fieffé entêté, » asséna-t-elle avec un sourire quand il lui affirma verser dans l'opportunisme. « je me demande bien ce qu'on peut gagner à tracter avec un archange. Sérieusement, parfois, j'ai l'impression que tu es capable de faire n'importe quoi pour prouver que tu n'appartiens plus à aucun camp. » Elle esquissa un sourire mi-moqueur mi-enjôleur. « Au fond, tu es dépendant de ton indépendance. »

Fière de sa répartie, elle se cala un peu plus confortablement dans son fauteuil. Ah, quelle équipe ils auraient fait, tous les deux ! Pas de quoi égaler le duo qu'elle avait formé un temps avec Flavius, mais presque. Surtout que désormais, ils avaient tous deux bien plus d'expériences que l'Âlma d'alors et son fier équipier. Comme à chaque fois qu'elle pensait au romain, le pli de ses lèvres se détendit légèrement, se faisant plus vague, presque nostalgique. La page était tournée depuis longtemps, elle avait fait son deuil et la mort de son mentor et ami ne la torturait plus. Cela ne l'empêchait pas, cependant, parfois, de soulever doucement le coin du parchemin et de jeter un œil.

Une chose était certaine, Flavius n'aurait pas aimé Iago ; enfant de l'Extinction, précipité dans le Royaume des Anges, seul au milieu des lions, il avait fait sienne la cause d'une humanité trop souvent piétiné. La renonciation du son cadet aurait été comme une insulte à cet idéal. Déjà que, souvent, Elle était heureuse qu'il ne pût savoir ce qu'elle était devenue elle-même. Il avait fait d'elle une combattante, le poing armé d'une lutte et qu'était-elle désormais, sinon une contemplative musclée ?

S'arrachant aux voiles piégeurs d'un passé parfois bien attirant, Elle conta très succinctement ses aventures, en venant rapidement aux faits. Elle sourit de ses réponses.

« Tout le monde est déçu par mon manque d'imagination. Mais la vérité, c'est qu'il est bien plus simple de défier une vieille bique que l'incarnation terrible de la vengeance divine. Nous ne devrions pas flatter l'ego des légions blanches en entretenant leur légende. »

Pianotant sur les accoudoirs de son fauteuil, elle esquissa un sourire en coin.

« D'ailleurs, comment te fais-tu appeler, en ce moment ? »

Elle n'insisterait pas plus avec d'autres questions. Si Iago avait voulu lui dire quelque chose, il l'aurait déjà fait. Désormais, elle était une amie de passage, qui profitait de l'occasion pour prendre des nouvelles avant de disparaître une énième fois. Si tout se passait bien, ils ne se verraient plus avant quelques décennies.

La naïve.

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Iago Kingsley
Ni Dieu, ni Maître
Iago Kingsley

Féminin Age : 35
Messages : 288
Date d'inscription : 19/12/2010

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeJeu 17 Mai - 12:43

Ah, merveilleuse Elle... Un sourire amusé se dessina sur mes lèvres alors qu'elle se demandait comment je pouvais en arriver à faire affaires avec un ange, pensant que je n'agissais ainsi que pour clamer mon indépendance et en arrivant à une conclusion que je trouvais fort amusante, je ne pouvais pas dire le contraire.

- Nous sommes tous dépendants de quelque chose, qu'importent nos illusions de liberté. Mais ton analyse est pertinente, bien que fausse. J'ai dépassé le stade de vouloir prouver quoique ce soit.

Et j'ajoutais, toujours avec ce petit sourire en coin :

- Et l'on peut gagner beaucoup à tracter avec l'ennemi, peut-être essaieras-tu un jour... Le monde n'est pas tout blanc ou tout noir, il est tout en nuance de gris et c'est ce qui le rend si intéressant... mais ce n'est que mon humble avis.

Oui, je frayais avec les anges et même avec des archanges, puissants, proches de Dieu. Mais au delà de notre fanatisme démesuré, il y avait certains intérêts privés, qui venaient contrebalancer cette haine ancestrale entre deux races qui n'étaient nées que pour s'affronter ou presque. Et je n'étais pas dépendant de mon indépendance, je l'étais d'Azraëlle, aussi terrible et affligeant soit ce constat, même si je préférais que l'on m'arrache le cœur plutôt que de jamais l'avouer. Quelle infamie... L'archange m'avait dompté et je détestais cela, je lui en voulais pour cela.

- Ce ne sont jamais que des mots. Des noms qui ne donnent à leur porteur que le pouvoir qu'on veut bien leur accorder.

Et personnellement, j'avais toutes les peines du monde à imaginer Azraëlle comme une vieille bique... L'ange de la mort oui, c'était quelque chose de beau, de puissant, de terrible, alors que les pseudonymes ridicules dont l'affublait Elle venaient ternir cette image quelque part. Et c'était totalement stupide de vouloir prendre sa défense à ce sujet. Comme je l'avais dit, ce n'étaient que des mots.

- Mais il est certain que ce n'est pas la peine d'ajouter de l'hélium à leurs têtes déjà bien enflées.

Elle changea alors de sujet, se rendant surement compte que je ne lui serais d'aucune utilité. Cela dit, si je découvrais quelque chose, peut-être et je dis bien peut-être, lui ferais-je partager mes informations.

- Iago Kingsley, riche homme d'affaires, qui a recueilli ses neveux, les enfants Arlington, orphelins suite au décès tragique de leurs parents. Voilà pour les prochaines années, ensuite... Je verrais selon mes humeurs.

Je ne précisai pas que j'étais lié à un de ces enfants. Inutile de délivrer trop d'informations après tout.

- Alors Elle, un éveillé en vue ? Un pactisant peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeMar 29 Mai - 16:20

Oh, penser que Elle voyait le monde en noir et blanc et qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de monnayer avec un ange était naïf. Sans parler d'amis, elle pouvait même se targuer d'avoir quelques connaissances angéliques qui ne lui sauteraient pas à la gorge si elle se décidait à leur rendre visite à l'improviste. D'ailleurs, ironie du sort, sa plus vielle connaissance était un ange et pas n'importe lequel. D'un autre côté, celui là, elle s'en serait bien débarrassé dès le premier jour, mais c'était une autre histoire.

Elle ne prit pourtant pas la peine de s'aventurer sur ce terrain là avec Iago. Ses relations avec les hautes sphères du paradis ne regardaient qu'elle, surtout quand on savait qu'une partie de la population démonique ne lui avait toujours pas pardonné ses manigances à Jérusalem. Aussi se contenta-t-elle de pouffer — avec élégance et sans avoir l'air bête, s'il vous plaît ! — quand l'image d'un Gabriel s'envolant doucement dans les airs pour cause de tête pleine d'hélium.

« Des neveux ? demanda-t-elle, soudainement intéressée. Quel âge ? Tu me présenteras ? »

Elle adorait les enfants. Ils étaient tous adorables... Bon, pas tous, certes, mais les plus jeunes parvenaient souvent à la faire fondre d'un regard.

« Je ne fonctionne pas comme ça. Je choisis un lieu, je m'y installe et ensuite, je regarde qui y vit. On peut d'ailleurs voir qu'il s'agit d'une erreur... Avec un minimum de recherches, j'aurais su qu'il fallait éviter Londres. Sauf ton respect. »

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Iago Kingsley
Ni Dieu, ni Maître
Iago Kingsley

Féminin Age : 35
Messages : 288
Date d'inscription : 19/12/2010

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeLun 11 Juin - 13:56

Elle semblait soudain bien intéressée par Ciel et Wilha et je devinais que c'était sincère et sans réelle arrière pensée. De toutes façons, il n'y avait rien à cacher, n'importe qui pouvait obtenir ces informations, en revanche, j'étais étonné qu'Elle ne les ai pas en sa possession avant de venir me voir. Elle n'avait pas prit le temps de se renseigner avant pour savoir qui j'étais devenu dans cette vie. Ou elle le savait et jouait les innocentes.

- Ciel et Wilha. Respectivement 13 et 11 ans.

Je penchai la tête sur le côté en la dévisageant :

- Pourquoi veux-tu les rencontrer ? Tu aimes les enfants ?

C'était quelque chose qui lui paraissait presque incongru, mais c'était sans doute le visage d'éternelle adolescente d'Elle qui l'induisait en erreur et lui faisait oublier qu'elle était plus âgée que lui, qu'elle était une femme et qu'elle avait peut-être des désirs de maternité tout à fait naturels à son âge canonique. Je devais admettre être curieux de voir ce qu'elle pouvait bien donner avec des enfants. Comment se comportait-elle avec eux ? Arriverait-elle à apprivoiser Ciel là où j'avais échoué ? Le gosse était revêche et mal embouché avec tout le monde. l'expérience serait intéressante. Wilha serait plus facile à approcher tant cette gamine était attachante et adorable, réussissant même à se glisser un petit chemin jusqu'à mon cœur, bien que je m'en défende.

Je demandais ce qu'elle faisait à Londres et appris qu'elle était là par hasard. Elle ne s'installait pas en fonction de ses projets, mais ses projets naissaient de son lieu d'habitation. Erreur en cet instant, elle se retrouvait dans une guerre.

- Je ne suis pas vexé, j'aurais préféré te revoir dans d'autres circonstances. Ces querelles m'ennuient et me contrarient. Vas-tu prendre part à cette guerre ?

Après tout, si j'étais indépendant, ce n'était pas son cas à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeMer 13 Juin - 8:26

« J'adore les enfants. Bon, seulement ceux qui sont adorables. » Elle sourit, pas forcément surprise par la question. Ressembler à une adolescente avait ses avantages mais aussi ses inconvénients. « J'ai élevé des dizaines de bambins, tu sais ? La plupart sont même devenus des gens biens. »

Un enfant était un être extrêmement influençable, dans son plus jeune âge. Il écoutait, apprenait et si chaque geste comptait, la somme de petits riens pouvaient donner une peinture magnifique ou un concert hideux. Il appartenait à ceux qui côtoyaient les têtes blondes d'en prendre soin et de les remplir avec plus de soin encore. À ce jeu, Elle était très douée. Pas qu'elle prêchât la bonne parole, avec l'idée d'en faire des saints et saintes purs et moralement irréprochables. Non, de tels êtres, s'ils existaient vraiment, restaient vides et sans intérêts. Elle préférait leur apprendre à voir le monde avec curiosité et envie, avec l'assurance nécessaire pour aller vers les autres. Elle ne leur disait pas « sois sage » mais « regarde les sourires autour de toi quand tu es sage ».

Bien entendu, ça ne marchait pas toujours.

Toujours était-il que l'éducation des têtes blondes n'était pas vraiment la préoccupation des deux interlocuteurs qui en revinrent vite au plus important. La guerre. Ah, la vie d'un immortel n'était au fond qu'une succession de batailles et de guerres toutes plus dangereuses et apocalyptiques que les précédentes. Peu importait le temps que duraient les accalmies, il semblait qu'avec les ailes venaient la soif de sang, et ce peu importait de quelle couleur elles étaient. Après tout, les anges n'étaient pas toujours ceux qui portaient le premier coup.

« Je ne suis pas du genre à laisser des enfants se faire tuer, » répondit-elle quand il lui demanda quelle position elle comptait adopter. « Et puis, comme j'ai été prise pour cible, même pour accident, c'est difficile de ne pas être tentée — petit sourire — ne serait-ce qu'un peu. Mais il est loin le temps où je sortais dans la rue et attaquais le premier ange venu... Je vais me contenter de fouiner un peu, pour le moment. »

Fouiner, elle savait faire. Et quand elle aurait appris assez de choses pour porter un coup significatif aux troupes ennemies, alors...

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Iago Kingsley
Ni Dieu, ni Maître
Iago Kingsley

Féminin Age : 35
Messages : 288
Date d'inscription : 19/12/2010

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeJeu 14 Juin - 11:59

J'eus une petite grimace quand Elle me rétorqua qu'elle adorait les enfants, du moins, ceux qui étaient adorables. Ahah, et bien avec Ciel, elle allait être servie. Ce gamin avait le don pour faire sortir n'importe qui de ses gonds. Elle serait-elle plus résistante ? Saurait-elle percer la carapace du gamin ?

- Wilha est adorable, je ne doute pas qu'elle te conquiert très vite. Ciel en revanche... Ce gosse est imbus de lui même, prétentieux et pense que parce que je suis lié à lui, il peut me traiter comme un Maître son esclave.

Il n'y avait nulle trace d'amertume ou de colère dans ma voix. Juste un amusement un peu las. Je m'étais lié à lui, avide de dévorer son âme éclatante et j'en supportais les conséquences maintenant. Cela ne serait que temporaire, ma vie était si longue comparée à la sienne, qui serait sans doute écourtée par notre pacte.

- Je serais curieux de te voir à l’œuvre avec lui.

Un petit défi pour cette démone qui aimait cela. Si elle savait quelle galère cela pouvait être de se frotter à Ciel. Il était arrogant, impertinent et souvent vulgaire en plus. Je n'en tirais rien. Autant avec Wilha, tout était très facile, même alors qu'elle savait désormais que j'étais un démon, autant avec Ciel, je n'avais jamais su gagner son affection. A peine son respect.

Bref, le sujet des enfants n'était pas ce qui nous préoccupait pour le moment. C'était bien cette nouvelle guerre avec les anges qui était au cœur du problème et qui avait amené Elle à venir me voir. Malheureusement pour elle, je ne savais pas grand chose de cette histoire, mais je pouvais en apprendre davantage, directement par celle que l'on accusait d'être à la tête de tout cela. Enfin, si Azraëlle daignait un jour donner signe de vie, bien entendu. Je demandais à Elle ce qu'elle comptait faire et souris à sa réponse, hochant doucement la tête.

- Tu es une guerrière Almâ. Je sais que quelque part, tu trépignes d'envie de tremper ta lame dans le sang de tes ennemis.

Moi aussi j'avais été un guerrier. Il y a longtemps. Aujourd’hui, j'étais davantage un lord, mais je n'avais rien oublié... Qui sait, peut-être que mon passé allait me rattraper.

- Si j'apprends quelque chose de mon côté, je te tiendrais au courant.

Non sans avoir trié les informations, bien entendu. Il était déjà fâcheux que l'on m'associe à Azraëlle, inutile d'alimenter les rumeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeVen 15 Juin - 8:05

« J'aime beaucoup l'escrime, c'est vrai. Mais tout se perd, figure-toi que les angelots qui m'ont attaqué ont utilisé des pistolets. Des pistolets ! » Elle sourit devant son propre air scandalisé. « À chaque siècle son arme, dis-ton, mais j'avoue avoir du mal avec les armes à feu. Enfin, c'était la même chose avec les arcs en leur temps. »

Son domaine, c'était le corps à corps. Les armes de jets, qu'elle crache des bouts de bois ou des billes de plombs, n'arrivaient jamais à conquérir son cœur.

« Tu te souviens de Prague ? » demanda-t-elle, un sourire aux lèvres.

La scène n'était plus toute jeune, mais à chaque fois qu'Elle y repensait, elle avait envie de rire. Pourtant, pour n'importe quel spectateur, ce qui s'était produit ce jour là avait été diablement sérieux : les deux démons avaient été agressés par un petit groupe d'anges alors qu'ils discutaient tranquillement chez Iago. Autant dire qu'ils en avaient eu pour leur argent... Ces deux là pouvaient faire une équipe redoutable.

« C'était un peu le même contexte. Ça serait amusant de voir l'histoire se répéter, non ? »

Surtout parce que, après Prague, Elle et Iago étaient restés ensemble le temps de comprendre qui était derrière leur agression et de lui botter méchamment les fesses.

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Iago Kingsley
Ni Dieu, ni Maître
Iago Kingsley

Féminin Age : 35
Messages : 288
Date d'inscription : 19/12/2010

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeVen 15 Juin - 16:45

- Je ne peux qu'être d'accord avec toi.

Moi aussi j'aimais l'escrime. Une discipline qui était devenue obsolète, un simple sport, un loisir, alors que j'étais né quasiment avec une épée à la main... Quelle tristesse. Et je n'étais pas un grand adepte des armes à feu, même si je reconnaissais leur efficacité. Mais il y avait dans l'art du bretteur un quelque chose de noble. C'était le moyen de déployer ses talents, de jauger et apprendre à connaître un adversaire. J'aimais me mesurer à certains, comme Laurys par exemple, dont le style différait du mien, mais qui était redoutable. Et j'avais déjà vu Elle à l’œuvre, pour mon plus grand plaisir.

Elle me demanda alors si je me souvenais de Prague et je souris alors que les souvenirs affluaient violemment dans ma mémoire. Ah oui, pour m'en souvenir... Nous nous étions amusés comme des fous, de vrais gamins. Nous avions été attaqués, par un groupe plus nombreux, mais nous en étions venus à bout assez facilement, nous complétant divinement bien, sachant nous adapter l'un à l'autre.

- Tu ne serais pas en train de tirer sur ma corde sensible pour me convaincre de me joindre à toi et donc, de participer à cette petite guerre, n'est-ce pas ?

Même si l'idée de me battre à ses côtés était séduisante, j'avais décidé il y a bien longtemps, de ne plus prendre parti, de ne pas entrer dans ce jeu qui me lassait. Ma vie avait été faite de guerres, de batailles et de blessures. Je m'étais retiré de ce genre d'affaires. Et voilà qu'Elle me séduisait de la plus terrible des façons.

- Toute séduisante soit cette idée, Elle, je suis au regret de décliner.

Je ne prendrais pas les armes, à moins que l'on ne m'attaque ou attaque les enfants que je protégeais. Et cela, elle devait le savoir. Serait-elle assez retorse pour s'en prendre à eux sous couverts des anges et se jouer de moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeVen 15 Juin - 17:47

« Moi ? Tu dois confondre avec un ange, tu sais bien que je suis innocente comme l'agneau qui vient de naître. » Et pour conclure cette petite séance hypocrite, elle lui offrit son plus magnifique sourire.

Ah, sacré Iago. Elle pouvait le comprendre, cependant, elle-même n'était pas du genre à se mélanger avec ses semblables. Après tout, sa spécialité restait de disparaître purement et simplement des radars célestes pendant un siècle. Prendre parti, c'était le meilleur moyen de s'assurer une bonne décennie de crasses. C'était un cercle vicieux duquel il était difficile de sortir. La démone en était le parfait exemple, après tout, car d'une certaine façon, malgré deux mille ans d'efforts, elle n'était toujours pas parvenue à en sortir complètement. Sans doute parce qu'une partie d'elle ne le désirait pas.

Elle était une sentimentale, c'était plus fort qu'elle.

« Très bien, je n'insiste plus. Mais l'invitation tient toujours. » S'étirant finalement, elle se redressa. « Et puis, sans parler de guerre, de sang et de meurtre sauvage, on pourra s'improviser quelques entraînements... Histoire de se maintenir en forme. »

Pour l'heure, l'entrevue touchait à sa fin. Ce n'était pas le tout de parler du passé, mais l'avenir attendait la jeune Elle Greece. Demain, c'était jour de rentrée.

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Iago Kingsley
Ni Dieu, ni Maître
Iago Kingsley

Féminin Age : 35
Messages : 288
Date d'inscription : 19/12/2010

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeVen 15 Juin - 19:39

- Mais bien sûr Elle. Tu as vécu aussi longtemps en étant innocente et naïve.

A d'autres. Elle avait un esprit retors, même si elle était quelqu'un que j'appréciais. Nous ne nous entendions pas si bien pour rien. Elle était certes légère dans sa façon d'aborder les problèmes, enjouée et dans l'air du temps, mais je n'oubliais jamais qu'elle était très âgée, davantage que moi encore, qu'elle était une guerrière et qu'elle ne faisait pas grand chose par hasard. Comme de me rappeler un épisode que j'avais apprécié et dont je gardais un excellent souvenir. Elle était loin d'être innocente. Elle abandonna cependant le sujet, maintenant l'invitation.

- Je saurais m'en souvenir si je change d'avis, mais n'y compte pas trop, même si se battre à tes côtés fut un délice et un honneur, en d'autres temps.

Je penchais légèrement la tête sur le côté en souriant en coin alors qu'elle proposait de s'offrir quelques petites séances d'entraînement pour maintenir la forme.

- Mais quand tu veux ma chère... Même si ma forme est insolente, je manque d'adversaires dignes de moi...

Je ne lui révélais pas que je m'étais battu contre Laurys il y a plusieurs mois, en un petit duel amical, une sorte de rituel entre nous, comme le fit qu'Elle réapparaissait régulièrement dans ma vie pour en ressortir de nouveau, périodiquement.

- Tu sais que j'ai une magnifique salle d'entrainement ? Et de très belles armes. Tu veux visiter ?

Je regardais alors ma montre, avant de reprendre, goguenard :

- A moins que tu ne doives aller dormir pour être en forme demain ?
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeSam 16 Juin - 7:14

« Tu ne devrais pas jouer avec le feu, tu sais ? » répondit-elle au tac-o-tac alors qu'il l'invitait à une petite visite de ses « locaux ». Bon, dans son cas, l'expression était on ne pouvait plus mal choisi. L'homme pouvait se jeter dans un incendie en tongs et plaisanter sur le temps qu'il faisait. Une habilité qu'Elle était loin de posséder, tout comme elle était dépourvue du pouvoir de faire des statuettes de glace quand elle s'ennuyait ou d'invoquer la pluie d'une danse sexy. Elle avait heureusement d'autres qualités et Iago le savait très bien. Le secret, avec la magie, c'était d'agir avant qu'elle n'arrivât.

« Ce ne serait vraiment pas sérieux. Vraiment pas. Mais en même temps, je n'ai pas mis les pieds dans ce genre de salle depuis... un moment. Ils n'avaient pas ça en Pologne. »

Décrypté, ça donnait un magnifique oui de faible démone incapable de sautiller de joie devant une épée. Elle le suivit et ouvrit grand ses yeux, sincèrement admirative devant la qualité de ses installations. Encore vivre dans un manoir ne l'intéressait pas, encore posséder ce genre de bâtiment, c'était une autre histoire. Elle allait peut-être penser à mettre un peu d'argent de côté dans les années à venir, tiens. Et voilà qu'il la prenait vraiment par les sentiments en montrant sa petite collection privée d'épées de tous les âges.

« Eh ! J'ai utilisé une lame comme celle la pendant trois bons siècles ! » S'en saisissant, elle testa son équilibre et esquissa un sourire satisfait. Une lueur joyeuse brilla dans son regard alors qu'elle se retournait vers le maître des lieux. « Ça te dit, de jouer un peu ? Un petit duel, pour s'amuser... celui qui est blessé doit une vérité à l'autre. »

Une vraie gamine !

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Iago Kingsley
Ni Dieu, ni Maître
Iago Kingsley

Féminin Age : 35
Messages : 288
Date d'inscription : 19/12/2010

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeDim 17 Juin - 6:24

Je lançai un sourire éblouissant à Elle alors qu'elle me conseillait de ne pas jouer avec le feu. Oh vraiment ? Alors que j'en maîtrisais tous les aspects, voilà qui était fort cocasse. Je jouais constamment avec le feu, approcher Azraëlle en était un signé évident et je ne savais toujours pas avec certitude si j'avais triomphé, ou si je m'étais brûlé au passage. Le fait était qu'elle n'était pas morte, mais je ne l'étais pas non plus. Elle avait laissé en paix Ciel et surtout Wilha et était même venu à son secours. J'avais détourné son attention d'eux pour l'attirer sur moi. Et résultats, elle avait disparu sans crier gare en me laissant comme... un con. Je repoussais l'image de l'ange de mon esprit alors qu'Elle minaudait en disant que ce ne serait pas sérieux de se laisser tenter. Je ne dis rien, la laissant faire semblant de résister à cette envie qui s'était allumée dans ses yeux avant de sourire quand elle accepta. J'appris par là même qu'elle venait de Pologne.

- Quelle hérésie.

Je la devançais alors pour l'emmener jusqu'à la salle d'armes que j'avais spécialement faite aménager en m'installant ici avec les enfants. J'avais besoin de ce genre de lieu, qu'elle qu'ai pu être mon existence. Être un riche homme d'affaires mystérieux vivant dans un luxueux manoir permettait ce genre de folie extravagante. Qui avait encore ce genre d'installation de nos jours à part les excentriques et les passionnés ? Je la fis pénétrer dans mon sanctuaire, avant de lui montrer les diverses armes qui trainaient là. Comme une enfant devant ses cadeaux de noël, je vis le visage d'Elle s'illuminer devant une épée, copie conforme de celle qu'elle avait pu arborer me confia-t-elle.

Elle s'en saisit, la testa, avant de me mettre au défi... Mauvaise idée, j'avais tendance à tout accepter par défi et je savais que je ne gagnerais pas forcément ce combat là. Mais qu'importe, ferrailler contre Elle était un plaisir.

- Tiens, tu remets Action ou Vérité au goût du jour ? Ou à la sauce démoniaque peut-être... Mais soit, j'accepte le défi, jeune impertinente.

Je me mis à l'aise, pas forcément en tenue pour ce genre d'exercice, mais parfois, les combats n'attendaient pas que nous soyons dans les conditions optimales pour avoir lieu. Je me saisis de ma propre épée, avant de saluer la démone. Et de me mettre en garde, un mince sourire aux lèvres, guettant son premier mouvement. A Elle l'honneur !
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeDim 17 Juin - 7:54

« C'est ça. Un petit duel de rien du tout. À chaque nouveau sang le blessé est obligé d'avouer quelque chose au “vainqueur”, » énonça-t-elle comme si elle parlait des nouvelles règles de la marelle. « Il faudrait peut-être penser à une limite de temps, parce que sinon, on risque d'y être la semaine prochaine. »

Elle lui lança un petit clin d'œil complice avant de fouiller ses poches et d'y récupérer un élastique. Elle l'utilisa pour se faire une sorte de chignon qui n'était certes pas des plus élégants, mais c'était toujours préférable à des mèches se faufilant jusqu'à ses yeux au plus mauvais moment. Quand elle fut certaine que son œuvre tiendrait bien, elle retira sa veste sans la moindre gène. Elle retira aussi ses chaussures, retrouvant avec un certain plaisir le contact frais du sol sous ses talons.

« La prochaine fois, je viens avec une tenue adaptée, » fit-elle remarquer avant de sourire en détaillant Iago. « Ma foi, j'imagine que sur ce terrain là, nous sommes à égalités. »

Il la salua alors et elle fit de même. Dès que ce fut fait, elle devint parfaitement silencieuse et si elle ne se départit pas de son sourire, elle ne se mura pas moins dans une intense concentration. Le démon n'était pas de ces adversaires qu'elle prenait à la légère. Quand il fut clair qu'il attendait un premier geste de sa part, elle lui lança un long regard avant de se fondre d'une première attaque. Sa lame siffla l'air en cherchant à se frayer un chemin jusqu'aux côtes de son adversaire. Prompte à réagir, Iago bloqua l'agression et le sourire de la demoiselle s'accentua alors qu'elle adaptait la trajectoire de sa lame pour toucher son épaule.

Pour l'heure, elle le testait ; il faisait de même de son côté d'ailleurs. Mais très bientôt, elle lui montrerait son vrai visage. L'idée d'apprendre de nouvelles choses sur un démon tel que lui était une motivation des plus convaincantes.

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Iago Kingsley
Ni Dieu, ni Maître
Iago Kingsley

Féminin Age : 35
Messages : 288
Date d'inscription : 19/12/2010

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeMar 19 Juin - 9:52

- Un petit duel de rien du tout ?

Je souris, ouvertement amusé :

- Entre toi et moi, cela ne peut pas être un simple petit duel.

J'acquiesçai alors qu'elle parlait d'une limite de temps. Nous étions deux guerriers, nous avions chacun nos techniques, notre expérience, mais nous étions tous les deux bons, voire très bons et effectivement, à moins que nous ne décidions d'une mise à mort pour le clore, nous pouvions y passer un moment.

- Ou une limite de touches... 3 ?

Ce qui laissait de quoi s'amuser un moment et ressortir avec quelques belles estafilades. Un moteur pour nous montrer plein d'entrain. Elle s'attacha les cheveux, alors que je me mettais à l'aise et je ne pus qu'abonder dans son sens quand elle parla de nos tenues peu adaptées pour ce genre d'exercice.

- Allons, deux démons de notre excellence ne peuvent pas être incommodés par quelques menus détails vestimentaires.

Je me mis en position de garde, lui laissant l'occasion de commencer. Après un petit temps à nous jauger, Elle attaqua et je bloquais son coup, avant d'esquiver sa lame traîtresse qui se dirigeait vers mon épaule. Ferrailler avec elle ne serait pas comme me battre avec Laurys. C'était un honneur et un privilège de croiser le fer avec le lieutenant de Satan, surtout en ayant coupé les ponts avec ma race. Laurys était un tacticien brillant et possédait une force qui m'ébranlait quand il frappait et que je parais. J'étais plus gracieux, plus rapide. Mais avec Elle, c'était différent, c'était elle qui était plus souple et moi qui avais une plus grande allonge. Elle se battait davantage comme moi. Le guerrier mal dégrossi que j'avais été avait eu 1800 ans pour perfectionner son art, pour apprendre la subtilité.

Je frappais à mon tour, avec rapidité et sans lui laisser de répits. Je n'étais pourtant pas au top de mes capacités, je la testais, la jaugeais, analysais sa façon de battre, cherchais ses failles mêmes, si tant est qu'il y en ai... Il y en avait toujours après tout. Un défaut d'équilibre, une façon de dévoiler une part de son corps dans un certain mouvement.

- Aurais-tu encore progressé depuis la dernière fois ?

Il me semblait que oui...
Revenir en haut Aller en bas
Moira Keith (Elle)

Moira Keith (Elle)

Masculin Age : 29
Messages : 191
Date d'inscription : 22/03/2012

Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitimeMer 20 Juin - 5:44

Ce serait donc trois touches. Trois occasions d'en apprendre un peu plus sur Iago. Il n'en fallait pas plus à Elle pour être d'excellentes humeurs, surtout qu'elle n'avait aucune idée des détails croustillants qu'il déciderait de lui livrer. C'était, au fond, bien plus amusant que de lui poser des questions. Là au moins, elle savait qu'elle obtiendrait de vraies réponses, elle lui faisait confiance là dessus.

Dès le départ, Elle ne laissa aucun doute sur sa volonté de prendre le dessus. Pour l'heure, elle était loin de se donner à fond mais ses attaques n'en demeuraient pas moins précises et vicieuses. Déjà, les mouvements des adversaires s'accéléraient. Tous deux des démons en pleine possession de leurs moyens, Elle et Iago ne se battaient pas comme deux mortels, loin s'en fallait. Leurs gestes étaient bien plus rapides, s'enchaînaient sans pause et un humain aurait été dépassé sans avoir la moindre chance de parer.

Amusée par la question de son adversaire, Elle monta encore un peu le niveau, disparaissant soudainement de la vue d'un Iago qui sentait déjà venir une attaque dans son dos. Prompte à réagir, il parvint à esquiver l'attaque de la demoiselle et celle-ci décida d'enfin lui répondre, chose qu'elle s'était interdite dès l'instant où les règles avaient été fixées.

« Il faut croire. » Elle lui adresse un petit sourire encourageant alors qu'elle se remettait en garde. « Le premier sang est à moi. »

Et ce fut fort de cette promesse qu'elle repartit à l'assaut.

_________________
Si vous avez entendu parler de Elle, c'est sans doute sous le nom de Âlma, son nom « démonique »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Fouiner une veille de rentrée | Iago Empty
MessageSujet: Re: Fouiner une veille de rentrée | Iago   Fouiner une veille de rentrée | Iago Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Fouiner une veille de rentrée | Iago
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aequilibrium Caelestis :: SCRIPTA MANENT :: 
▪ Corbeille
 :: RP terminés ou abandonnés
-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser